Accusation de torture contre des policiers à Ghardaïa

la justice prononce un non-lieu « sans avoir enquêté », selon les avocats



Le tribunal de Ghardaïa a prononcé « un non-lieu dans des plaintes pour torture » déposées contre la police de Grara en 2013, a-t-on appris de la défense des plaignants. « J’ai appris hier au niveau du tribunal de Ghardaïa que le juge d’instruction a prononcé un non-lieu dans les plaintes que nous avons déposées contre des policiers de Grara pour torture en 2013 », affirme Me. Dalila Kaci.

L’avocate accuse : « Ils n’ont mené aucune enquête et n’ont entamé aucune procédure à ce sujet alors que nous avons fourni des témoignages et des certificats médicaux prouvant que les victimes ont subi des violences au niveau du commissariat de Grara. La plainte a été déposée contre le premier responsable de la Sûreté de Grara et toute personne dont l’enquête a révélé l’implication. Or aucun de ses agents publics n’a été convoqué pour l’enquête. Par contre, ils ont convoqué les plaignants dans le commissariat de Grara alors qu’ils affirment avoir subi des violences dans cet établissement ».

Selon l’avocate, « deux des dix plaignants se trouvent poursuivis en justice pour de lourdes accusations suite à la publication d’une vidéo sur Internet montrant les violences qu’ils ont subies ». « L’écrivain public qui les a aidés à écrire les plaintes et à réunir les preuves se trouve également sous la coupe de la justice », s’indigne-t-elle.

Cet article Accusation de torture contre des policiers à Ghardaïa : la justice prononce un non-lieu « sans avoir enquêté », selon les avocats est apparu en premier sur TSA Algérie.


Lire la suite sur Tout sur l'Algérie.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites