«Les anges meurent de nos blessures» de Yasmina Khadra

Destin tragique d'un «faux miraculé» de l'entre-deux-guerres



...



On dit que celui qui va mourir voit défiler devant lui toute sa vie, dans le moindre détail, en un bref instant.

Vrai ou faux, personne n'est jamais revenu du royaume des morts pour l'affirmer ou le démentir. En tous les cas, c'est là un artifice que les romanciers, comme les scénaristes, utilisent pour raconter une histoire, la technique du flash-back. Et dans son dernier roman, «Les anges meurent de nos blessures», paru chez Julliard, l'auteur, Yasmina Khadra, raconte cet instant. Un instant qui dure un roman, l'histoire, superbement racontée, d'un homme, sa naissance, ses misères, son ascension, sa gloire, puis sa décadence.

 La rétrospective commence sans transition. De l'instant de « pré-mort », Turambo, le personnage central du roman, du nom du village où il est né, avant de passer sur l'échafaud, voit ses souvenirs déferler comme un torrent. Terribles souvenirs, un retour vers l'enfance misérable, le souvenir des privati...


Lire la suite sur Le quotidien d'Oran.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites