Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Guettara produira du concentré de manganèse



Le Groupe minier MANAL Spa (26%) et le groupe industriel IMETAL (25%) viennent de signer un partenariat avec la société chinoise SHAOLIN MINES (49%) pour la production de concentré de manganèse à Guettara et du manganèse métal à Béchar.   La cérémonie de signature a été présidée par le ministre de l’Industrie et des Mines Abdeslam Bouchouareb. Lequel a annoncé le démarrage des travaux de réalisation de la nouvelle cimenterie de la Saoura du Groupe GICA d’une capacité d’un million de tonnes par an. Lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Béchar, le ministre a interpellé les entreprises en charge de réaliser ces projets et ceux en cours et les a enjoint de respecter les délais de réalisation fixés avant la fin 2018.   Cette société mixte algéro-chinoise prendra en charge l’exploitation du gisement de manganèse ainsi que la construction d’une usine pour la production de manganèse métallique. Il y a, également, au programme un second projet dont le partenaire sera sélectionné avant fin juin 2016 et consistera en le développement et la valorisation du gisement de barytine de Draïssa (W.Béchar) par la société publique de la baryte dénommée « ALBARYTE », créée en décembre 2013, sous forme de joint-venture entre l’ENOF et 3 filiales de Sonatrach (ENSP, ENTP et ENAFOR). L’objectif principal de cette visite est d’inspecter le secteur minier et celui des matériaux de construction afin d’évaluer l’évolution des projets en cours de réalisation dans la wilaya de Béchar et Tindouf. Ces deux régions sont destinées selon Bouchouareb à devenir un Pôle minier complémentaire de rang mondial et permettront comme tout le reste des wilayas du sud de pénétrer les marchés de l’Afrique subsaharienne.  Pour atteindre cet objectif et réussir ce défi qui permettra à l’Algérie de diversifier son industrie afin de se positionner sur le marché africain à travers l’exportation des différents matériaux de construction et la relance des activités du secteur minier.  « Nous avons fait le choix de la remontée dans la chaîne des valeurs à chaque fois que cela est possible. La relance des mines s’accompagne d’un processus d’industrialisation. Nous le faisons pour le phosphate et le minerai de fer ; nous le ferons pour la baryte et le manganèse » a-t-il déclaré. La raison pour laquelle le ministre a durci le ton en s’adressant aux entreprises en charge de réaliser de nouveaux sites de forages et de nouvelles cimenteries qui soutiendront la production nationale et l’économie nationale en crise depuis quelques années à cause de la chute des cours du pétrole. L’investissement et le développement du secteur minier est indispensable pour renforcer l’industrie nationale en souffrance depuis des décennies. « Jamais le secteur des mines n'a eu autant de projets en cours de réalisation simultanément » précise-t-il en estimant que d’ici 2019 l’Algérie n’importera plus ses substances, mais elle pourra grâce à ces investissement exporter les excédents de la production nationale.  


Lire la suite sur L'EcoNews.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites