Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Ghardaïa

Mariage collectif à Daya Ben Dahoua



Une quinzaine de couples issus de milieux défavorisés ont convolé en justes noces dans la nuit de vendredi à samedi à Daya Ben Dahoua (10 km au nord de Ghardaïa), lors d'une cérémonie de mariage collectif qui s'est déroulée dans la pure tradition ancestrale de la région. Organisé dans un climat festif par l'association caritative et religieuse Kefel El-Yatim (Tuteur de l'orphelin), domiciliée au quartier Boubrik (commune de Daya Ben Dahoua), la cérémonie a été entièrement financée par des bienfaiteurs.

« Cet événement constitue une occasion de promouvoir les valeurs de solidarité énoncées dans notre religion et la cohésion sociale de notre société », a affirmé l'un des organisateurs de cette initiative. « L'objectif est d'encourager et d'aider les jeunes en situation difficile à se marier et à s'intégrer dans la société », a-t-il ajouté.
Après le dîner rituel du mariage, avec au menu un couscous garni de viande de chamelon, la tradition ancestrale de la région veut que les futurs mariés, vêtus d'effets vestimentaires de circonstance, s'installent devant les invités sur une estrade aménagée pour la circonstance pour l'ultime cérémonie d'habillage du nouveau marié.
Cette cérémonie, très attendue lors de cette soirée de mariage, enregistre, la présence, outre des familles et des amis des jeunes mariés, des bienfaiteurs et donateurs ainsi que de nombreux invités. Chaque nouveau marié est habillé, par un imam choisi au préalable par la famille, devant l'assistance qui fredonne des chants religieux ainsi que des louanges à Allah et des panégyriques au prophète Mohammed (QSSSL).

Une cérémonie d'habillage similaire, réservée exclusivement aux femmes, est également organisée parallèlement pour les futures épouses. Les préparatifs pour le mariage collectif ont pris plusieurs semaines et des séances de sensibilisation au profit de ces jeunes couples, pour les éduquer et les préparer à la vie conjugale, ont également été initiées, a-t-on fait savoir.
Des prêches portant sur les vertus du mariage dans la consécration des valeurs de la stabilité et de la solidarité sociale ainsi que le rôle du couple dans la consolidation de la société musulmane sont prononcés durant la cérémonie de mariage par des imams.
Par ailleurs, des cadeaux de mariage, généralement des produits électroménagers utiles pour la vie du couple, sont offerts aux mariés parés de la tenue traditionnelle de Ghardaïa, et ce avant que la foule ne se disperse. Un jeune, marié visiblement content de sa nouvelle vie, a affirmé que ce mariage lui a permis « d'économiser les dépenses de la fête très coûteuses et de les investir dans son futur foyer ». Un autre marié a estimé que « les cérémonies de mariage fastes et hors de prix empêchent les gens de se marier », avant de plaider pour la généralisation des mariages collectifs.
Le mariage collectif est un phénomène social aux dimensions économique et culturelle très répandu dans la wilaya de Ghardaïa depuis plusieurs décennies, dont la notoriété a même dépassé les frontières de la région.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites