Sellal aux jeunes entrepreneurs

« Nous n’allons pas vous donner de l’argent »



Le montant global des crédits alloués dans le cadre des différents mécanismes de soutien à l’emploi des jeunes s’élève à 681 milliards de dinars, a indiqué Abdelmalek Sellal ce dimanche 19 mars, à l’ouverture des Assises des micro-entreprises à l’École supérieure d’hôtellerie et de restauration à Alger.

« Les jeunes porteurs de projets  remboursent régulièrement ces crédits par tranches et les retards de paiements ne concernent que 19% de ces crédits », a assuré le Premier ministre cité par l’agence APS. Il a qualifié les allégations sur le non-remboursement des crédits de  « rumeurs infondées et un dénigrement des efforts de centaines de milliers d’Algériens ».

« L’allègement des charges bancaires, la réduction de l’apport personnel, l’augmentation de la valeur des crédits sans intérêts et l’affectation de quotas de la commande publique aux micro-entreprises, sont autant de mesures arrêtées pour l’optimisation des opportunités d’insertion professionnelle des jeunes, en leur offrant l’opportunité de monter leur propre entreprise », a souligné Sellal.

Le Premier ministre a réaffirmé la « disponibilité du gouvernement à aller plus loin à la faveur d’une vision constructive notamment à travers l’introduction de mesures spéciales pour assurer les liquidités aux micro-entreprises et promouvoir leur gestion ».

Le Premier ministre a affirmé que des mécanismes telles que l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) et la Caisse nationale d’assurance  chômage (CNAC) ont permis de financer un grand nombre de PME et de créer deux millions de postes d’emploi.

Plus de 190.000 micro-entreprises ont été créées par des jeunes diplômés de l’université et des centres de formation professionnelle, selon lui. « Les performances de plusieurs jeunes entreprises et leur professionnalisme ont suscité l’intérêt des opérateurs et permis de réaliser des acquis importants en matière de production de biens et services dans le cadre de projets de partenariat gagnant-gagnant », a estimé le Premier ministre.

Au cours de son intervention, Abdelmalek Sellal a également annoncé un rééchelonnement du remboursement des crédits contractés par ces entreprises pour résoudre leurs problèmes en termes de liquidités. « Nous n’allons pas vous donner de l’argent, nous allons juste vous aider à rapporter de l’argent par vous-mêmes », a-t-il prévenu avant d’appeler les jeunes à ne pas être influencés par les défaitistes. « Les défaitistes ne doivent nullement vous influencer, ne permettez à quiconque d’entamer votre fierté et votre appartenance à votre pays, l’Algérie. Votre avenir est prometteur et vous en serez les artisans », a-t-il conclu.

Interrogé par l’agence APS sur le rééchelonnement du remboursement, le ministre des Finances, Hadji Baba Ammi a précisé qu’il « y aura des contacts qui seront lancés entre le jeune entrepreneur en difficulté et sa banque. Il va y avoir des études au cas par cas, mais l’opération (de rééchelonnement) se fera sous trois conditions », explique le ministre. Il s’agit notamment de la disponibilité des équipements financés par la banque.


Lire la suite sur Tout sur l'Algérie.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites