Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

À Djelfa, Sellal critique les partisans du boycott et vante la politique économique et sociale de son gouvernement



« Celui qui veut abandonner son droit au vote, est libre de le faire. Mais, il ne doit pas imposer son choix aux Algériens en les poussant au doute et au désespoir ». En visite de travail à Djelfa, le premier ministre, Abdelmalek Sellal a critiqué les partisans du boycott. « Le vote est un devoir et un droit », a-t-il ajouté lors d’une rencontre avec des représentants de la société civile. Il a rappelé que les législatives du 4 mai sont les premières consultations après la révision de la Constitution en février 2016. « Nous lançons un message, à partir de Djelfa, à tous les Algériens et au président Abdelaziz Bouteflika pour exprimer l’attachement à l’unité, à la souveraineté, à la stabilité et à la sécurité du pays », a-t-il déclaré, cité par l’agence APS

« Le dispositif Ansej est maintenu »

Lors de la même visite, le Premier ministre s’est voulu rassurant concernant la politique sociale du gouvernement. « Le dispositif d’aide à l’emploi de jeunes Ansej est maintenu », a annoncé M. Sellal dans une déclaration diffusée par la Radio nationale. « Nous allons relancer graduellement l’économie nationale en adoptant un nouveau modèle qui encourage l’investissement aux fins de créer des postes d’emploi permanents. Le chômage en Algérie ne dépasse pas les 11%. Il est de 22 à 25% chez les universitaires », a-t-il expliqué lors d’une brève rencontre avec les étudiants au niveau du nouveau pôle universitaire de Djelfa.

À Ain Oussara, Abdelmalek Sellal a plaidé pour l’accélération de la réalisation de marchés de gros pour « mettre un frein à l’inflation » dont le taux a sensiblement augmenté ces derniers mois. « La commercialisation des fruits et légumes en Algérie demeure otage de l’inflation induite par la spéculation, en l’absence de marchés de gros dont le rôle est important en termes de régulation des prix des produits agricoles et de disponibilité de la production agricole tout au long de l’année », a-t-il souligné.

Augmenter la production du lait

M. Sellal a appelé, par ailleurs, à augmenter la production de lait pour réduire la facture d’importation de poudre de lait en 2019. « Une importation qui coûte des sommes colossales », a-t-il dit.

Il a parlé des projets d’usine de production de lait frais et de lait en poudre lancés à Constantine, Ain Defla et Djelfa. « Toutes les facilitations seront accordées aux agriculteurs désirant investir dans ce type d’activités, acquisition de terres et octroi de crédits compris », a-t-il promis.


Lire la suite sur Tout sur l'Algérie.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites