Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

« LE MAROC BLANCHIT L’ARGENT DE LA DROGUE EN AFRIQUE »

Crise diplomatique après les révélations de Messahel



Le ministère marocain des affaires étrangères et de la coopération internationale a convoqué, vendredi soir, le chargé d’affaires de l’Ambassade d’Algérie à Rabat, après que le ministre algérien des affaires étrangères, M. Abdelkader Messahel ait révélé l’existence d’un blanchiment d’argent, opéré par des banques marocaines en Afrique. En effet, M. Messahel, qui était  l’hôte d'une rencontre avec les opérateurs économiques dans le cadre du 3ème  et dernier jour des travaux de l'Université d'été du Forum des chefs d'entreprises (FCE), avait révélé que le Maroc blanchissait l’argent du haschisch en Afrique. "Le Maroc recycle en réalité l’argent du haschisch via ses banques dans le continent", a accusé Messahel, lors de "son débat" avec les chefs d’entreprises. Le chef de la diplomatie algérienne a ajouté que la compagnie aérienne Royal Air Maroc opérant vers les pays africains, "ne transporte pas uniquement des voyageurs". "Il y a des dirigeants africains qui le reconnaissent", a-t-il affirmé.  Réagissant à ses révélations, le Maroc a décidé aussi le rappel en consultation de son ambassadeur en Algérie, tout en demandant aux institutions économiques marocaines citées par le Ministre algérien de prendre, à cet effet, des actions, sans expliquer lesquelles. Signalons que M. Messahel avait indiqué, par ailleurs, que l'ouverture des frontières avec certains pays voisins, fermées pour des raisons sécuritaires, «se heurte à des menaces et à des difficultés qui imposent à l'Etat de faire passer «la sécurité nationale avant tout» dans le traitement de ce dossier. «L'ouverture des frontières est liée à la sécurité et à l'émigration clandestine», a précisé le ministre des Affaires étrangères. «De nombreux défis sont à relever dans ce domaine et plusieurs menaces et difficultés imposent de faire passer la sécurité du pays avant tout», a-t-il souligné. Et d'ajouter que la situation au niveau des frontières «n'est pas aussi simple que le pensent certains». M. Messahel a en outre précisé «la Mauritanie est le seul pays voisin qui n'a pas de poste frontière avec l'Algérie». Il a annoncé «l'ouverture d'un poste frontalier pour la première fois à Tindouf, et ce, dans le but d'accéder aux marchés mauritanien, sénégalais et de l'Afrique de l'Ouest». 


Lire la suite sur Réflexion.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites