Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Les milliards escroqués

Des locaux fictifs vendus à Ouled Fayet



Le nombre des escrocs s'est multiplié avec l'augmentation des personnes avides de réaliser de bonnes affaires avec peu d'argent à investir.

Croyant qu'elles ont réalisé un coup magistral, des centaines de victimes ont perdu chacune 500 millions de centimes pour des locaux commerciaux inventés par deux escrocs, dont l'un a réussi à quitter le territoire national en remplissant son compte bancaire en milliards de centimes alors que l'autre, faux secrétaire au Conseil de la nation, a été arrêté.

Un escroc notoire qui s'est présenté comme étant le secrétaire d'un membre du Conseil de la nation a été arrêté et son complice, en fuite à l'étranger, est recherché dans le cadre d'une grosse affaire dans laquelle des centaines de victimes ont été déplorées par la police de la division Centre d'Alger, après que chacune d'elles a payé 500 millions de centimes pour des locaux commerciaux fictifs à Ouled Fayet.

Selon le chargé de la communication de la Sûreté de wilaya d'Alger (SWA), l'affaire a été traitée par les enquêteurs de la division Centre de la police judiciaire. Ces derniers ont reçu des renseignements faisant état de ventes fictives de plusieurs locaux commerciaux appartenant à l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d'Ouled Fayet.

Ainsi, une enquête a été ouverte et des investigations lancées pour identifier les auteurs de cette grosse arnaque, et les deux suspects ont été identifiés.

Le premier se présentait comme secrétaire au Conseil de la nation tandis que son complice travaillait à l'OPGI d'Hussein Dey. Ces deux escrocs ont réussi à arnaquer des centaines de personnes en se faisant passer pour des gens haut placés dans la hiérarchie de l'Etat et l'un d'entre eux prétendait même avoir de l'influence sur des gens occupant des postes sensibles.

Par centaines, des personnes se sont précipitées pour acquérir un local commercial dans la grande commune d'Ouled Fayet, future métropole de la capitale avec ses milliers de locaux commerciaux. N'hésitant pas à mettre le paquet pour un, deux ou trois locaux commerciaux selon les moyens financiers de chacun.

Ainsi, les appels vers les téléphones mobiles des deux escrocs ont explosé, car les prix des « locaux à la vente » étaient imbattables. Le nombre des victimes s'est multiplié « le butin » des deux escrocs s'est accru.

Au cours de leur enquête, les éléments de la division Centre de la police judiciaire d'Alger ont réussi à identifier deux victimes et leurs témoignages se sont avérés décisifs, car les deux escrocs ont été enfin identifiés. Arrêté, l'un des deux, en l'occurrence le faux secrétaire au Conseil de la nation, a avoué avoir recouru à l'escroquerie à des fins financières.

Ses aveux ont été déterminants, car il a tout expliqué lors de son interrogatoire. Selon lui, chacune des victimes a versé une première tranche de 340 millions sur les 500 millions de centimes sur son compte postal pour pouvoir bénéficier d'un contrat de vente d'un local commercial à Ouled Fayet appartenant à l'OPGI, alors que la vérité est tout autre, s'agissant d'un local fictif.

Ce n'est pas tout, l'escroc a déclaré que les victimes ont été tenues de procéder au règlement suivant un échéancier pour entrer en possession de « leurs « locaux.

Par cette démarche, les deux escrocs ont empoché des sommes d'argent colossales, surtout que le nombre des personnes victimes était considérable, et après avoir empoché les 500 millions de centimes de chaque victime, les escrocs n'ont donné aucun signe de vie et leurs numéros de téléphone sont restés injoignables.

Lors de la perquisition du domicile du faut secrétaire au conseil de la nation, les enquêteurs ont découvert une unité centrale d'un PC haut de gamme, un scanner et une carte mémoire externe contenant tous les noms des victimes ayant déjà versé 500 millions de centimes.

Selon la Sûreté d'Alger, plusieurs dossiers des personnes arnaquées a été également découverts. Quant au complice du faux secrétaire au Conseil de la nation, il a réussi à quitter le territoire national, transférant des sommes considérables sur un compte dans une Banque étrangère.

Enfin, le faux secrétaire au Conseil de la nation a été présenté hier au procureur de la République qui l'a été placé en détention provisoire ; son complice, quant à lui, fera l'objet d'un mandat d'arrêt international. Il sera recherché notamment par la police internationale (Interpol) dans le cadre de la collaboration internationale entre la DGSN, Afripol et Interpol dans le cadre de la traque des criminels.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites