Ghardaïa, destination prisée pour les vacances d'hiver



Cette année 2017 qui s'achève serait bénéfique pour le tourisme ghardaoui, avec la venue de vacancière de plusieurs localités du pays.

La fréquentation touristique devrait, en effet, battre des records en 2017, grâce au retour de quelques touristes étrangers et d'un impressionnant afflux des nationaux, après trois années plombées par les regrettables évènements de Ghardaïa.

Ce qui constitue une aubaine pour l'hôtellerie qui renoue avec la croissance. « On a plus que retrouvé les niveaux d'avant les évènements de 2013/14 et 15, et on s'achemine petit à petit vers un record en termes de fréquentation pour les années à venir », résume le directeur d'une agence de voyage à Ghardaïa.

Il est à remarquer que cette reprise progressive du tourisme à Ghardaïa se profilait déjà à l'horizon depuis 2016, et ce, grâce aux acteurs de la paix qui ont pu ramener le calme dans la région.

La croissance du flux touristique, portée par une petite clientèle étrangère et aussi par un grand contingent de visiteurs nationaux qui « n'ont jamais été aussi nombreux », confirme, en effet, ce « record » attendu en cette fin d'année 2017 : la capitale du M'Zab a « renoué avec un dynamisme sans pareil ».

L'explication principale à donner à cette formidable reprise est la concomitance du retour du marché touristique, fortement tiré par le tourisme de complaisance, avec justement celui de ces nombreux visiteurs nationaux qui ont choisi Ghardaïa.

Cependant, la ville thermale de Zelfana a eu à son tour sa part du gâteau en matière de touristes nationaux, venus des quatre coins du pays.

Cette sympathique petite ville, qui déborde d'énergie vu sa démographie galopante, est située à 60 kilomètres au nord-est de la wilaya de Ghardaïa. On n'aurait pas donné cher, il y a seulement une dizaine d'années, de la capacité d'une ville comme Zelfana à s'agrandir d'une telle manière et aussi rapidement.

En ce moment des vacances hivernales, elle est, après le chef-lieu, la plus visitée des communes de la wilaya, sans doute doit-elle sa réputation à la concentration exceptionnelle de vastes jardins de palmiers, à ses sept hammams et sources, des eaux douces aux vertus thérapeutiques, et à ses belles palmeraies fertiles existant depuis l'ère coloniale.

Avec ses jardins et ses bains thérapeutiques très chauds, cette petite ville offre un cadre riche en matière de tourisme, attirant davantage des retraités qui viennent pour une cure thermale.

Autant de merveilles naturelles auxquelles il faut ajouter des tombes des « walis », surtout le temple de Sidi Abdelkader Benkhelifat, très visité par ses disciples.

Ce temple a connu son apogée suite aux nombreuses commémorations qu'effectuent chaque année les notables et les personnalités religieuses de la commune de Zelfana.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites