Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Politique – Bouteflika assomme Ouyahia



Six mois à peine après sa nomination à la tête du gouvernement, Ahmed Ouyahia passe plus de temps à compter les coups qu’à travailler ses dossiers.

Après avoir essuyé les tirs croisés du secrétaire général du FLN et des proches du chef de l’Etat, le premier ministre est devenu, désormais, une cible de la présidence de la république. L’attaque et directe et le geste se veut même comme une humiliation pour un homme qui a tenté, depuis son retour au palais du docteur Saadane, de redresser un pays qui fonce vers la dérive.

Dans une note adressée par le secrétaire général de la Présidence, Haba El-Okbi aux « ministres », il est clairement indiqué que le chef de l’Etat est le maître du jeu des privatisations. « (…) j’ai l’honneur de vous faire part de l’instruction présidentielle qui subordonne désormais tout projet d’ouverture de capital ou de cession d’actifs de l’entreprise publique économique à l’accord, préalable, de monsieur le président de la république », note en effet le secrétaire général de la Présidence de la République, dont la note a été rendue publique par le site algérie1. « La décision finale conclue reste également de la seule prérogative décisionnelle de Monsieur le Président de la république », ajoute le document.

La directive fait même abstraction d’une loi qui donne le pouvoir au Premier ministre, président du Conseil des participations de l’Etat, de trancher la question des privatisations des entreprises publiques. Il s’agit de « l’ordonnance n° 01-04 du Aouel Joumada Ethani 1422, correspondant au 20 aout 2001, relative à l’organisation, la gestion et la privatisation des entreprises publiques économiques, modifiée et complétée, notamment ses articles 20, 21, et 22 ».

Cette note est en effet une suite logique des attaques adressées, ces derniers temps par les cadres du FLN qui ne ratent jamais l’occasion de s’en prendre au Premier ministre. Des indiscrétions précisent que ces critiques sont téléguidées à partir de la présidence de la république. Pour quel objectif ? Affaiblir Ouyahia ? L’empêcher de prévoir une candidature à l’élection présidentielle ? Difficile de répondre à ces questions. Mais Ouyahia aura le temps de s’expliquer lors d’une conférence de presse qu’il donnera samedi prochain à Alger.

L’article Politique – Bouteflika assomme Ouyahia est apparu en premier sur Algérie Part.


Lire la suite sur Algérie Part.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites