Exposition artistique à Mansourah



Inaugurée ce mardi 16 janvier, au Palais de la Culture Abdelkrim-Dali de Mansourah, l'exposition La vie quotidienne des Amazighs de Tlemcen sera visible un mois, elle marque la célébration de Yennayer 2968, nouvel an du calendrier agraire.

Initiée par le Centre des arts et des expositions (Carex) de Tlemcen, cette exposition collective met en évidence plusieurs scènes inhérentes aux usages de la vie quotidienne dans la région tlemcenienne, notamment dans sa dimension agraire, d'après Amine Boudefla, le directeur du Carex, précisant que nous retrouvons « plusieurs objets utilisés, jadis, dans la vie des habitants de cette région », rapporte l'Agence presse services d'Algérie. Cette exposition porte sur la vie quotidienne de tous les Amazighs de Tlemcen, c'est-à-dire les localités de M'sirda, Beni M'sehel, Beni Menir, les Traras, Beni Snouss et Oulhaça, entre autres. Plusieurs localités de la wilaya de Tlemcen gardent de nombreux usages amazighs et noms de villages.

Le directeur a expliqué que ces derniers sont mis en valeur pour cette circonstance, c'est pour faire connaitre ces localités que cette exposition est organisée pour la durée d'un mois. Ces dernières années, la célébration de l'an amazigh s'est concentrée sur les Beni Snouss et leur carnaval Ayred. Inaugurée par le directeur de la culture de la wilaya en présence d'une anthropologue sénégalaise, cette exposition sera réalisée en collaboration avec plusieurs associations qui ont mis en évidence les festivités dans les autres localités et leurs différences. Une exposition de photographies du plasticien Mustapha Nedjai (auteur du beau livre Ayred-Ennayer chez les beni snous. Tlemcen. Edition Dalimen, 2011) sur les masques de Beni Snouss inhérents aux festivités d'Ayred et l'aspect artistique dans la confection de ces masques et leurs sémantiques, fait également partie de cette manifestation.

De son côté, l'artiste peintre Ahmed Mebarki expose, lui aussi, une série de tableaux intitulés notamment Touches amazighes aux couleurs tlemcéniennes avec un retour aux origines et signes amazighes dans la peinture de ce doyen des artistes peintres de Tlemcen. Cette exposition met également en valeur des maquettes de l'artiste Mouss de Maghnia, soit des sujets de la vie quotidienne des M'sirda, où il a construit une série de maquettes retraçant son enfance entre la maison familiale, le foundok (caravansérail), le moulin, les champs, les activités agraires, la mosquée et les gourbis et celle des M'sirdis entre l'agriculture et le pâturage.

Des mets amazighs de la région sont également exposés par les associations Abnae el akhouaine (enfants des deux frères) de Ghazaouet, Amal Beni Snouss et Beni Meshel. Le programme proposé par le Carex porte également sur des projections de documentaires sur la vie des Amazighs de Tlemcen, Ayred, les arts et traditions populaires kabyles en Algérie (tapis, bijoux), et l'animation d'une conférence suivie d'un débat sur Ayred entre mythe et réalité.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites