Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Grève des médecins

Hasbellaoui et Zemali installent une commission interministérielle




Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a procédé samedi, au siège de son ministère, à l'installation officielle de la commission chargée, entre autres, de proposer la liste des postes de travail présentant une haute pénibilité.


La commission devra plancher aussi sur la durée minimale passée dans ces postes, ainsi que les âges minima de la pension de retraite y afférente. La cérémonie d'installation de cette commission a eu lieu en présence du ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière. La commission aura pour mission de préparer une liste de postes de haute pénibilité, accompagnée des critères ouvrant droit à l'abattement de l'âge de la retraite.
« Cette commission est chargée de mener des travaux techniques et scientifiques, d'où l'importance de lui laisser le temps nécessaire. » « Il est plus judicieux d'aller doucement, pour éviter les lacunes et les vides juridiques qui peuvent survenir dans l'élaboration des lois », a souligné le ministre.
« La pénibilité de la fonction ne se résume pas uniquement aux efforts physiques, mais aussi aux efforts d'ordre moral, avec tout ce que la personne consent comme effort et concentration pour une création intellectuelle, à l'exemple de l'écrivain, du journaliste… », a-t-il ajouté.
« Ce point sera pris en charge par la commission qui a, à elle seule, les prérogatives de déterminer la pénibilité d'un travail », a insisté le ministre. Il est revenu sur la composition de cette instance d'experts intersectoriels qui sera formée de représentants du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale et d'institutions sous sa tutelle, de représentants du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, de la direction générale de la Fonction publique et de la réforme administrative, de l'Office national des statistiques, à côté de trois professeurs responsables de services hospitalo-universitaires, spécialisés dans la médecine du travail, et d'experts en la matière qui seront désignés en cas de besoin. Interpellé sur l'intégration des partenaires sociaux dans la formation de cette commission, le premier responsable du secteur du Travail a mentionné le rôle consultatif de ces partenaires qui seront saisis pour d'éventuelles propositions.
M. Zemali a par ailleurs rappelé le fait que cette mesure est venue pour compléter la loi n° 16-15 relative à la retraite, entrée en vigueur en 2017. Sur ce sujet, l'intervenant a mis l'accent sur l'exceptionnalité de la retraite anticipée et de la retraite sans condition d'âge, une disposition qui a affecté négativement l'équilibre financier de la Caisse des retraites.
Actuellement, plus d'un million de personnes sur 3,2 millions de retraités bénéficient de la retraite anticipée, dont l'impact financier est de 450 milliards de DA.
« Il est impératif de revenir à la normale et de faire de l'âge de 60 ans l'âge légal de départ à la retraite, et ce, en application de la loi relative à la retraite », a indiqué le ministre.
A cette occasion, Zemali n'a pas omis d'évoquer les efforts consentis par les autorités pour veiller à la préservation des acquis sociaux. Pour cela, « une aide financière estimée à 500 milliards de DA est attribuée pour atteindre l'équilibre financier de la Caisse de sécurité sociale, qui est causé, entre autres, par l'augmentation des départ à la retraite ».
A noter que la Caisse nationale de sécurité sociale couvre plus de 39 millions d'Algériens, soit la quasi-totalité de la population.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites