Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Le Canada prêt à collaborer avec l'Algérie pour renforcer les capacités de ses exportateurs



L’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex), le Conseil de développement Canada-Algérie (CDCA), TFO Canada (organisme non gouvernemental) et le Forum des chefs d’entreprises (FCE), ont affiché mercredi à Alger leur vive volonté de collaborer ensemble pour renforcer les capacités des exportateurs algériens en commerce international. Cette volonté se traduira par le déploiement d’une feuille de route visant le lancement du programme "export Launchpad Algérie", destiné à offrir durant une année une assistance technique aux organismes de soutien au commerce ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises (PME) algériennes cherchant à exporter leurs produits au Canada et vers d’autres marchés internationaux, a indiqué le Président du CDCA, Mustapha Ouyed, lors du forum algéro-canadien sur le partenariat et l'export .  Elaboré notamment avec le soutien des ministères du Commerce et des Affaires étrangères ainsi que l’aide des organismes internationaux de financement, ce programme sera axé sur la formation des formateurs et l’identification des secteurs d’activité à fort potentiel d’exportation pour le "Made in Algeria". L’accompagnement des formateurs a également pour objectif d’aboutir à la mise en place d’un programme permanent en Algérie dans le domaine de l’export. Les partenaires de cette initiative ambitionnent ainsi d’accompagner l’Algérie dans sa stratégie de diversification de ses exportations en offrant aux entrepreneurs algériens les outils, les services de conseils et les mises en relations commerciales nécessaires à l’optimisation de valorisation de la production nationale à l’étranger. S’exprimant lors de cette rencontre, à propos de cette initiative, le Président du CDCA a indiqué que cette collaboration s’inscrit parfaitement dans la mission du CDCA de mobilisation pour la consolidation des relations commerciales entre l’Algérie et le Canada. Il a ainsi saisi cette occasion pour faire appel aux organismes de financement internationaux et nationaux des deux pays afin de soutenir les parties prenantes dans cette démarche. Pour rappel, en 2017, les exportations algériennes vers le Canada se sont chiffrées à 603,40 millions de dollars, constituées essentiellement d'hydrocarbures, de dattes, couscous, eaux minérales et gazéifiées, pâtes alimentaires, biscuits additionnés d’édulcorants, jus et mélanges de jus ainsi que du filet et autres chair de poissons.  Lors de son intervention, le Vice-Président du FCE, Brahim Benabdeslem a tenu à signaler que la coopération entre l’Algérie et le Canada devrait transcender l’aspect commercial et favoriser notamment l’investissement productif et la réalisation de pôles de compétitivité. "L’Algérie est l’un des principaux partenaires du Canada dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord mais nous estimons que nous avons encore une grande marge de man£uvre pour améliorer et consolider la coopération économique entre l’Algérie et le Canada", a soutenu M. Benabdeslem,         Le représentant du FCE n’a, à ce titre, pas manqué de rappeler que la valeur des échanges commerciaux entre les deux pays ont enregistré une légère hausse passant de 1,7 milliard de dollars en 2014 à 1,8 milliards de dollars en 2016. De ce fait, selon lui, inverser la tendance en explorant les opportunités de partenariats solides et durables entre les entreprises des deux pays, dans différents secteurs, demeure de mise. L’agriculture et l’agro-industrie, les TIC, l’énergie, l’industrie et le tourisme constituent, selon M. Benabdeslem, les secteurs clés que les entreprises algériennes souhaitent développer en partenariat avec leurs homologues canadiennes. Ainsi, de l’avis de M. Benabdeslem, les opportunités pour les entreprises canadiennes consistent à profiter de partenariats avec des entreprises algériennes, et ce, soit pour satisfaire le marché local, soit pour exporter, notamment vers l’Afrique et les zones ouvertes par les accords de libre-échange que l’Algérie a contractés (Zone arabe et Union européenne). Le Canada pourrait, pour sa part, mettre son expertise au service des entreprises algériennes, apporter son aide dans l’acquisition de connaissances techniques et permettre aux entreprises algériennes de se familiariser avec des innovations devant contribuer à l’amélioration de la qualité de leurs produits et à réduire leurs dépenses. "Ce que nous souhaitons, c’est de construire avec les entreprises canadiennes des partenariats avantageux, mutuellement bénéfiques pour développer nos capacités productives, réaliser un niveau suffisant de diversification de notre économie et développer une industrie forte, compétitive, intégrée à l’économie mondiale et orientée aussi vers l’exportation", a-t-il indiqué. APS NationalEconomieCommerce


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites