Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Grève et crève !



La grève rime avec, brève, dégrève, embrève, rêve, et trêve. Seulement, force est de constater que les débrayages de quelques heures, le brassard noir, la grève tournante, la grève productrice, ne font plus partie de la nomenclature de nos syndicats. Le glossaire national en vogue ces derniers temps, est de suspendre le service public jusqu’à ce que ce dernier en crève ! Et pour l’ironie : comment appelle-t-on une journée de grève chez les fonctionnaires ? Une journée d’action ! Une action qui ne met jamais le pouvoir dos au mur, mais qui sanctionne plutôt la population. Le droit de grève n'est pas qu'une source de problèmes pour le gouvernement. Alors que, pour l’anecdote, dans le temps le mot grève tira son nom de l'ancienne place de Grève à Paris, actuellement nommée place de l’Hôtel de Ville, qui était un port de déchargement de marchandises. Les chômeurs en quête d'emploi s'y regroupaient dès l'aube pour chercher du travail. Un sens bien différent de celui actuel qui est de paralyser l’emploi. "Faire grève" signifiait aller sur cette place pour trouver du travail. Le bon sens serait donc de voir les chômeurs faire grève. Or, si les farfadets pensent à la dissolution du syndicat du Cnapeste par exemple ; selon le b.a.-ba, tout salarié peut faire grève, mais uniquement dans le cadre d'un mouvement collectif et concerté. Et nul besoin d'être syndiqué pour faire jouer son droit de grève. Mais comme la loi est ce qu’en en veut d‘elle, et non pas ce qu’elle en est, il y a bien sur des catégories de personnels privées du droit de grève : les personnels des services actifs de la police nationale qui ont été les premiers à marcher à Alger, les magistrats judiciaires comme les juges relevant de la Cour de Justice de Tamanrasset entrés en grève de la faim pour dénoncer des pressions subies de leurs supérieurs, et entre autres, les militaires à l’exemple des radiés et retraités de l'armée, allant bloquant les axes routiers. Enfin, pour corroborer le thème en sujet et un mot sur son interprétation et signification en rêve, si dans votre nuit, apparaissait une grève, c’est qu'on vous sous-estime ou que l'on vous manque de respect. Ce rêve peut aussi signifier que vous êtes obligés de faire quelque chose qui ne fait pas partie de vos envies, maintenant que les revendications et la grève prennent l’autoroute Est-Ouest pour passer à une vitesse supérieure.   


Lire la suite sur Réflexion.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites