Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Légère baisse des quantités pétrolières exportées au 1er trimestre 2018



La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a enregistré une baisse de 3% du volume (quantité) des exportations de pétrole au 1er trimestre 2018 par rapport au même trimestre 2017, a indiqué mercredi à Alger le Directeur exécutif stratégie, planification et économie auprès de Sonatrach, Farid Ghezali. Ce volume est passé de 28 millions de tonnes équivalent pétrole (mtep) au 1er trimestre 2017 à 27,2 mtep au 1er trimestre 2018, a précisé M. Ghezali lors d’une conférence de presse sur le bilan trimestriel des activités de Sonatrach et sa stratégie de raffinage. Ce léger recul s'explique essentiellement par l’introduction de l’opération de processing à l’international qui consiste pour Sonatrach à louer les équipements d'un raffineur dans un autre pays pour procéder aux opérations de raffinage, permettant à la compagnie nationale à récupérer les carburants obtenus à un prix moins cher.  Selon M. Ghezali, une quantité de 400.000 tonnes a été raffinée à l’extérieur durant les trois premiers mois de 2018, ce qui explique la baisse de la quantité exportée en pétrole. Concernant le chiffre d’affaires à l’exportation des hydrocarbures, le même responsable a fait savoir qu'il s'était établi à 9,8 milliards de  dollars au 1er trimestre 2018 contre 8,4 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit une hausse de 17%. Cette hausse du chiffre d’affaires à l’exportation a été induite par l’augmentation des cours de pétrole de 15 dollars, en passant de 53 dollars à 68 dollars le baril, a-t-il relevé.             Pour sa part, le Directeur exécutif finances auprès de Sonatrach , Mohamed Karoubi, a souligné que ce chiffre d’affaire aurait pu être plus important s’il n’y avait pas l’opération de raffinage à l’étranger qui a permis de réduire les importations des carburants. Pour rappel, la facture d'importation des biens énergétiques et lubrifiants (carburants) a commencé à connaître une tendance à la baisse en s'établissant à 543 millions usd sur les 4 premiers mois de 2018 contre 613 millions usd à la même période de 2017 (-11,42%). En ce concerne le chiffre d’affaires réalisé par Sonatrach sur le marché national, M. Karoubi a indiqué qu'il avait été évalué à 82 milliards de dinars (mds DA) au 1er trimestre 2018 contre 77 mds DA sur la même période de l’année précédente, soit une hausse de 6%. Ainsi, Sonatrach a versé 754 mds DA au Trésor public au titre de la fiscalité pétrolière entre janvier et fin mars 2018, en évolution de 40% par rapport à la même période de 2017. Quant à la facture des importations des carburants, M. Karoubi a signalé que sur le mois de janvier 2018, elle était passée à six (6) mds DA contre 22 mds DA en janvier 2017, soit une baisse de 73%, grâce à l’introduction du processing. Par ailleurs, en terme de la production primaire totale, Sonatrach a réalisé 49,6 mtep de janvier à fin mars 2018 contre 50 mtep au premier trimestre 2017, soit une baisse de 1%.  Cette baisse est due au respect de l'accord de réduction de la production de l’Opep et à la conformité au programme de maintenance réglementaire des installations (un mois d’arrêt à Hassi Berkine), a expliqué M. Ghezali S’agissant de la production du gaz naturel, elle a été de 34,6 milliards de m3 au 1er trimestre 2018 contre 34,4 milliards de m3 à la même période de 2017, soit une hausse de 1% entre les deux périodes de comparaison et de 103% par rapport aux objectifs fixés. APS   EconomieEnergie


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites