Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Une nouvelle liste de produits interdits à l’importation publiée au Journal officiel



Par Hani Abdi – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a signé un décret exécutif actualisant la liste des produits interdits à l’importation du 7 janvier 2018. Si les intrants destinés à la production de transformation ainsi que ceux destinés à la production de céramique sont désormais supprimés de la liste, le reste est maintenu, avec le rajout de 26 nouveaux produits. En effet, la nouvelle liste publiée dans le Journal officiel comporte 877 produits au lieu des 851 contenus dans la liste de janvier dernier.

Le décret exécutif précise que «ne sont pas concernées par la suspension temporaire à l’importation les marchandises rajoutées à la liste, objet de modification, en vertu du présent décret, expédiées ou domiciliées avant la date de sa publication». Autrement dit, les commandes effectuées avant la publication de cette nouvelle liste ne seront pas bloquées. L’importation des viandes, autorisée à la veille du mois de Ramadhan, a été interdite à nouveau, sous toutes ses formes.

Cette nouvelle liste restrictive des importations concerne les farines et poudres, comestibles, de viandes ou d’abats de reptiles, y compris les serpents et les tortues de mer. Elle touche aussi tous les produits laitiers : lait et crème de lait, yaourts, beurre, pâtes à tartiner laitières, fromages frais, roquefort, gorgonzola et fromage Gruyère qui ne sont pas forcément produits localement. Tous les légumes et fruits, hormis la banane toujours autorisée à l’importation. Le miel est également interdit à l’importation ainsi que les arachides. Le thon et la sardine en conserve sont parmi de cette liste. Outre les gommes à mâcher (chewing-gum), les pastilles pour la gorge et bonbons contre la toux sont désormais interdites à l’importation. L’électroménager est tout aussi concerné par cette liste ainsi que la téléphonie mobile, le ciment, le plâtre, la céramique, les produits de finition, les meubles en bois, en MDF ou en aluminium.

Cette liste est valide jusqu’à la promulgation de la loi de finances complémentaire (LFC) dans laquelle il est prévu de remplacer cette liste de suspension temporaire des importations par la surtaxation, allant jusqu’à 200% pour certains produits.

H. A.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites