Le procès de Salim Yezza aura lieu le 24 juillet à Ghardaïa



Le procès du militant de la cause amazigh, Salim Yezza, est programmé pour ce mardi  24 juillet au tribunal de Ghardaïa. Arrêté le 14 juillet dernier à l’aéroport de Biskra, Salim Yezza est accusé d’ « incitation à la haine ». Il encourt des peines allant jusqu’à 3 ans de prison ferme, selon l’un de ses avocats, Me Noureddine Ahmine.

 

« Salim Yezza tient le coup. Il est prêt pour son procès prévu ce mardi 24 juillet », a indiqué Me Ahmine, aujourd’hui, dans une déclaration à Elwatan.com, à l’issue de sa visite au militant détenu dans la prison de Ghardaia.

Salim Yezza est accusé d’ « incitation à attroupement » et « incitation à la haine ». Il encourt une peine allant de 3 à 6 mois de prison pour la première accusation et 6 mois à 3 ans de prison pour la seconde, selon M. Ahmine. L’avocat a affirmé que ces accusations sont « totalement infondées ».

Salim Yezza, originaire de T’kout, dans la wilaya de Batan, vient allonger la liste des victimes des poursuites judiciaires engagées par les autorités algériennes à l’encontre des militants de la société civile et des cyberactivistes. En juin dernier,  le tribunal de Béjaia a condamné en appel le blogueur Merzoug Touati à 7 ans de prison ferme. Les temps sont de plus en plus durs pour les Algériens qui s’expriment librement.

 


Lire la suite sur El Watan.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites