Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Vidéo. Vacances d’été

la mésaventure d’un jeune couple à l’hôtel Royal de Béjaïa



Cet hôtel autrefois réputé pour son service connaît ces dernières années une régression affligeante ou les estivants payent les frais. Un jeune couple de mariés en a fait l’amère expérience. Ayant effectué une réservation pour leur nuit de noces, ils ont été frappés d’effroi en découvrant leur chambre. Premier constat, une inondation dans les toilettes, en soulevant la lunette, ils découvrent qu’elles sont complètement bouchés et que la chasse d’eau ne fonctionne pas.

 Une fois la réception avertie, au lieu de s’excuser et de proposer une chambre différente, ils ont essayé de justifier cet état en disant que la réservation a été annulée ce qui est bien sûr un mensonge et d’ailleurs, cet argument n’a nullement été présenté lors de la remise des clés durant le Check-in. Le couple se retrouve alors à la rue à 2 H du matin sans chambre d’hôtel pour leur nuit de noces. La réception a campé sur ses postions en refusant d’admettre que c’était honteux de proposer une chambre pareille et continuait d’avancer que la réservation a été annulée par le directeur en personne pour des raisons inconnues.

La raison voudrait que dans ce cas là, il serait préférable de ne pas remettre les clés d’une chambre plutôt que d’en présenter une complètement délabrée pour le prix moyen de 80 € la nuit.

Une touriste Libanaise accompagnée de deux jeunes enfants a connu une expérience similaire avec une fuite dans les toilettes et l’absence de solution pour remédier à cette situation. Le constat qu’on est obligés de faire est que l’hôtel Royal est en train de tomber en ruine, le mobilier est ancien, les canalisations sont vieilles, l’entretien est négligé et le sens du service tend vers l’inexistence. Le prix de la chambre quant à lui est celui d’un hôtel de bon standing pour la région. Ajoutons à cela, ce genre de prestation apporte un effet négatif pour le tourisme de la ville de Béjaïa, un tel service gâche les vacances des estivants et les incite à ne plus revenir, ce qui touche directement à l’économie de la ville.

Le jeune couple a par la suite contacté la direction pour leur faire part de leur abdominale expérience et n’ont reçu aucune justification.  Pis encore, les responsables de l’hôtel ont répondu que par ” manque de temps, ne nous pouvons pas nous justifier”. Par ailleurs, les victimes sont déterminées à faire valoir leur droit à la justice.

A la lumière de cette histoire, il apparaît plus qu’urgent aux autorités de poser des réglementations claires pour les établissements en hôtellerie afin d’exiger des conditions d’hygiène minimum pour assurer le confort des estivants et éviter que d’autres personnes ne vivent ce cauchemar.

 


Lire la suite sur Algérie Part.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites