Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Pour préserver ses intérêts, Tliba orchestre des manœuvres troublantes pour déstabiliser le complexe d’El-Hadjar



El-Hadjar est au coeur d’une nouvelle tempête politique. Le syndicat UGTA du plus important complexe sidérurgique en Algérie entame une guerre sans merci contre le nouveau PDG, Chemseddine Maatallah, installé il y à peine 4 mois à la tête du complexe sidérurgique d’El-Hadjar.

Et pourtant, c’était ce même syndicat UGTA qui, il y a à peine quatre mois louait la clairvoyance du ministre de l’industrie et des mines qui avait choisi un «homme compétent» pour gérer le complexe. Aujourd’hui, le discours de ce syndicat a entièrement changé. Le PDG Chemseddine Maatallah «a tout simplement déserté son poste de travail depuis maintenant deux mois», peut-on lire sur une lettre envoyée  aux médias par le secrétaire général du syndicat. Cette «absence injustifiée» laisse le complexe livré à lui-même, ajoute le même syndicaliste. Le syndicat a, par ailleurs, accusé le nouveau PDG d’être connu pour «son abus de pouvoir en plus d’être une mauvaise carte pour gérer l’entreprise».

Il aurait établi des contacts avec les ex-syndicalistes du complexe, chose qui aurait énervé au plus haut point les auteurs de la lettre incendiaire. Que s’est-il passé entre-temps ? Le nouveau P-DG s’est-il montré incompétent ? Pas vraiment, ou du moins ce n’est pas la raison de ce désaveu, a-t-on appris suite à nos investigations.

D’après nos recherches, le syndicat du complexe d’El-Hadjar, qui serait aujourd’hui illégitime car n’ayant pas renouvelé ses instances comme l’exigent les lois en vigueur, s’en serait pris au PDG pour des intérêts purement mercantiles et politiques. Encore une fois, c’est le nom du plus célèbre député d’Annaba qui ressort : Baha Eddine Tliba.  Le «secrétaire général» du syndicat «illégal» est connu de tous pour être l’un des plus fidèles hommes de main de ce célèbre député FLN.

C’est, d’ailleurs, à ce titre qu’il a, à chaque fois que besoin était, mobilisé les employés du complexe pour les besoins politiques de son mentor. C’est ainsi que les bus du complexe sidérurgique d’El-Hadjar avaient servi à transporter les employés du même complexe pour les utiliser lors des campagnes électorales précédentes du député FLN.

Cependant, celui qui avait la réputation de faire la pluie et le beau temps à Annaba est, aujourd’hui, tombé en disgrâce. Et plusieurs hauts commis de l’Etat dans cette région de l’est algérien lui opposent une vive résistance à l’image du PDG d’El-Hadjar. 

Mais un bon nombre des hommes de main de Tliba, qu’il a pris soin de placer à des «postes clés», continuent à lui être fidèles. Ce serait le cas du secrétaire général du syndicat d’El-Hadjar. Ce dernier agit depuis des mois contre le PDG du complexe sidérurgique, n’hésitant pas à donner des conférences pour parler de la gestion au nom des gestionnaires. Au lieu de travailler main dans la main afin de sortir de la crise économique dans laquelle est embourbé le complexe étatique et assurer la longévité de cet ex-fleuron de l’industrie, les syndicalistes pèsent de tout leur poids pour favoriser les intérêts externes de leurs commanditaires.

Ce comportement menace la pérennité des emplois  des milliers de travailleurs qui risquent le chômage si rien n’est fait pour améliorer la rentabilité d’El-Hadjar. El la concurrence féroce dans le domaine ne risque pas d’arranger les choses.

«Vous n’êtes plus les seuls à produire de l’acier en Algérie. Aujourd’hui, vous avez une sérieuse concurrence, et demain ce sera encore plus rude. Rien qu’à Annaba, deux nouvelles aciéries vont voir le jour», avait prévenu Youcef Yousfi lors d’une récente visite à la capitale de l’acier. Des sources concordantes affirment que ce serait suite à des divergences entre Tliba et la direction du complexe que le syndicat a décidé de s’en prendre au PDG.

Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra prochainement sur ce dossier avec plus de détails.

 

Avec Bendjama Mustapha depuis Annaba 


Lire la suite sur Algérie Part.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites