Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Tizi-Ouzou

ouverture du troisième Salon national du patrimoine culturel immatériel



Le coup d’envoi de la troisième édition du Salon national du patrimoine immatériel a été donné lundi à la Maison de la culture de Tizi-Ouzou, par le wali Mohammed Bouderbali. Des artisans et artistes des wilayas de Tizi-Ouzou, Alger, Constantine et Oran animent cette nouvelle édition, à travers une riche exposition.

Des institutions muséales, dont le Musée Ahmed Zabana d’Oran, des arts et expressions culturelles traditionnelles de Constantine, des arts traditionnels et populaires d’Alger ainsi que la Bibliothèque nationale, l’Opéra d’Alger et des maisons d’édition (ENAG, Terroir, El Amel ) et le Centre national des recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques, participent également à cette manifestation.

Dans son allocution d’ouverture de ce Salon dédiée à la femme pour son rôle de transmission du patrimoine, la directrice locale de la culture, Nabila Goumeziane, a indiqué que cette manifestation «est l’occasion de rappeler le rôle de la femme dans la préservation et la pérennisation du patrimoine culturel immatériel à travers des conférences, et des ateliers de démonstration, entre autres».

Un hommage particulier sera rendu à la troupe «Urar Lkhalath» un groupe de femmes qui ont perpétué et vulgarisé, à travers une émission de la Chaine II de la Radio nationale, des chants féminins anciens, a ajouté Mme Goumeziane qui a souligné l’engagement de sa direction à la sauvegarde du patrimoine, a travers la documentation, et la réalisation d’inventaires, notamment.

Des ateliers de démonstration de décoration de poterie avec des motifs berbères, de scellage (décoration) de la Blouza Oranaise, de conte et de jeux traditionnels, des spectacles de chants féminins et une démonstration d’une scène de mariage traditionnels sont au programme de ce Salon. Des conférences-débat sont aussi au menu et seront animées par des spécialistes à l’instar de Galez Ouiza maître-chercheur au Centre national de recherche préhistorique, anthropologiques et historiques (CNRPAH) qui parlera de la «convention 2003 et la question du genre», Faïrouz Recham de l’Université de Bouira qui abordera «la femme et la chanson kabyle» et Zahia Ben Abdellah qui a intitulé sa conférence «patrimoine féminin».

R. C.

 

 


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites