Bouira

le réseau «Algerian Eco» sensibilise à Tikjda sur les dangers des changements climatiques



28/09/2018 - 18:00

Le réseau national «Algerian Eco», impliquant des associations environnementales et des organisations de la société civile, ainsi que des laboratoires de recherches universitaires et des experts, a lancé vendredi à Tikjda (Est de Bouira) une campagne de sensibilisation sur les dangers du phénomène des changements climatiques avec la participation de 13 wilayas.

Ce réseau avec à sa tête l'association environnementale «AGIR», a été créé lors de la rencontre nationale sur l'environnement et de la biodiversité, organisée par AGIR en partenariat avec le ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables ainsi que le ministère de la Jeunesse et des Sports à Tikjda en juillet 2017.

Il «ambitionne à contribuer sur le terrain à sensibiliser la société civile sur la question des changements climatiques», a expliqué le formateur, Hisham Messaoudi.

 «Nous sommes ici pour sensibiliser des associations venues de 13 wilayas, dont Bouira, Mascara, Tizi Ouzou, Béjaia, Sidi Belabbès, ainsi que Chlef, sur les dangers du phénomène du changement climatique, qui constitue une véritable menace pour la terre», a déclaré à l'APS M. Messaoudi, en marge de la première journée de cette rencontre qui se poursuivra jusqu'à samedi au niveau du Centre national de sport et de loisir de Tikjda (CNSLT).

Le formateur a indiqué que cette campagne de sensibilisation avait été lancée dans le cadre du projet «Appui au Plan National Climat» (APNC), qui est le fruit d'une collaboration entre les gouvernements algérien et allemand. Elle est pilotée par l'organisation allemande «GIZ», l'association «AGIR» en collaboration avec le ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables.

Au cours de la première journée, les formateurs Hisham Messaoudi et Juba Maâmmar ont axé leurs interventions sur l'identification du phénomène des changements climatiques, son impact, ses causes et ses conséquences sur la planète terre.

 «Le réchauffement climatique ou toute modification aux paramètres climatiques engendrent des impacts sur l'environnement et l'activité socio-économique. Ses impacts négatifs n'ont de cesse de s'amplifier du fait de la révolution industrielle que connaît le monde aujourd'hui», ont-ils souligné.

 «Ce phénomène est à l'origine des déséquilibres dans la biodiversité ces dernières années, ainsi que du manque d'eau et de la désertification et de la dégradation de la qualité de l'aire et de l'appauvrissement de la couche d'ozone», ont-ils mis en garde. 

A ce propos, Kamel Khellas, représentant de l'organisation allemande GIZ à Alger, a saisi cette occasion pour réitérer la volonté et l'engagement de l'Algérie dans la lutte contre ce phénomène via la mise en œuvre  du projet APNC dans le cadre de la coopération avec l'Allemagne.

Pour M. Khellas, cette rencontre est une grande opportunité pour les différentes associations vertes à travers wilayas prenant part à cet évènement, pour s'informer sur les différentes recherches et projets réalisés ou lancés dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique et contre les émissions de gaz à effet de serre.

 «Les représentants de ces associations pourront ainsi sensibiliser au niveau local dans leurs wilayas sur cette question d'actualité», a indiqué le représentant de GIZ. APS


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites