Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

L’organisation internationale “Internet Sans Frontières” dénonce les menaces et les harcèlements à l’encontre d’Abdou Semmar



 Internet Sans Frontières est extrêmement alarmée par la multiplication des campagnes de cyberharcèlement dont sont victimes journalistes, blogueurs et activistes qui enquêtent sur la mauvaise gouvernance, en particulier la corruption, au sein de l’État et des milieux d’affaires, en Algérie. C’est le cas en particulier des journalistes du site internet d’investigations Algérie-Part, régulièrement cibles d’attaques diffamatoires, de menaces, de procédures judiciaires abusives, d’attaque DDoS, de harcèlement incessant sur Internet.

S’il est vrai que l’espace numérique est devenu l’unique terrain d’expression libre pour les 19 millions d’internautes de ce pays du Maghreb, dirigé depuis 19 ans par Abdelazziz Bouteflika, parallèlement, Internet a été progressivement transformé en terrain de chasse privilégié de ceux et celles que la liberté d’expression et la libre presse dérangent.

“Nous sommes très préoccupés par les rapports que nous recevons depuis l’Algérie au sujet de la liberté d’expression sur Internet : de l’utilisation de trolls, au signalement abusif des pages et profils réseaux sociaux, en passant par les attaques contre les sites Internet qui dérangent, rien n’est épargné pour décourager le nécessaire travail d’information”, a déclaré Julie Owono, Directrice Exécutive d’Internet Sans Frontières.

Abdou Semmar, rédacteur en chef du site d’investigations Algérie-Part est la dernière victime en date de cet acharnement : le site flashdisc.net, dont est tiré la capture d’écran ci-dessus, explique qu’il serait actuellement recherché dans une enquête sur l’achat allégué d’un bien en Grêce, ce que le journaliste nie, et que la police et la gendarmerie sont mobilisées pour l’arrêter.

Plus grave, des photos du journaliste prises alors qui s’apprêtait à embarquer pour un vol vers l’Algérie au départ de l’aéroport d’Orly à Paris prouvent qu’il est également la cible d’une surveillance accrue en territoire étranger:

“Je déplore fortement le climat malsain dans lequel certains lobbys malintentionnés veulent nous enfermer pour nous empêcher d’exercer notre liberté d’expression, et je condamne ces campagnes de menaces et de dénigrement qui touchent à notre intégrité morale”, a-t-il déclaré à Internet Sans Frontières.

Internet Sans Frontières exhorte les autorités algériennes à respecter leurs engagements internationaux, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire cesser ce cyberharcèlement, et préserver la liberté d’expression, et de la presse sur Internet.


Lire la suite sur Algérie Part.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites