Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Aïn El Hammam

Flambée des prix sur les marchés



Le marché est de plus en plus cher à Aïn El Hammam, une commune à 50 kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou. Les consommateurs sont dépassés par les prix qui ne cessent d’augmenter.

Depuis l’été dernier, certains prix de fruits et légumes ont carrément doublé au niveau des étals des ambulants et des épiciers de la ville. Les clients, désemparés, n’arrivent pas à s’expliquer comment la pomme de terre produite abondamment dans notre pays ait atteint 75 DA le kilogramme. «Il y a certains légumes dont les ménages ne peuvent pas se passer.

Il est difficile d’en priver les enfants habitués aux frites et autres légumes», se plaignent les pères de famille. Plus que la pomme de terre, la courgette, descendue un moment à moins de cent dinars, a vite repris de la hauteur à 180 DA, au même titre que les haricots verts, bien que ces derniers soient considérés comme produit «hors saison», toujours chers. Le poivron et la tomate ont également connu une hausse vertigineuse, en moins d’un mois, allant de 120 à 170 DA, ces derniers jours. Moins chers que les autres légumes, la carotte et les navets viennent cependant d’atteindre la barre symbolique des 100 DA.

Les consommateurs, quant à eux, disent qu’ils n’ont pas le choix. «Nous sommes à leur merci !» affirment-ils, accusant les marchands de se liguer contre la population en se mettant d’accord pour ne pas baisser les prix. Les commerçants mettent toujours en avant l’éloignement des grands centres qui génèrent des frais de transport qu’ils répercutent sur la bourse des acheteurs.

Côté fruit, ce n’est pas l’embellie également. Les prix de la mandarine fluctuent entre 180 et 220 DA, suivant la qualité. Quant aux pommes et autres poires, bien qu’inondant le marché, elles se stabilisent entre 200 et 250 DA. Depuis quelques jours, ce sont les dattes, abondantes au marché hebdomadaire, qui, paradoxalement, attirent le plus de clients. Si leurs prix ont baissé pour certaines qualités, jusqu’à 250 DA, ils demeurent tout de même hors de portée des petites bourses qui peuvent, cependant, en acheter de petites quantités.


Lire la suite sur El Watan.

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites