Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

CRB

Après la sortie médiatique de Medouar… : Furieux, les Belouizdadis menacent de saisir le TAS



Chettouf «Medouar se contredit et je vais tout dévoiler»

Les Belouizdadis misaient énormément sur la dernière réunion du Bureau fédéral, pour la réouverture de l’affaire de la défalcation des trois points. Finalement, il n’en fut rien au cours de cette réunion. Pas un mot concernant la réclamation faite par les Belouizdadis ces derniers jours. Seuls quelques mots de la part d’Abdelkrim Medouar. Des mots qui sonnent fort de la part du président de la Ligue de football professionnel qui a jeté la balle dans le camp de la Fédération algérienne de football. L’ancien responsable de l’ASO Chlef a aussi accusé les dirigeants du Club sportif amateur du CRB, à leur tête Karim Chettouf, qui aurait été derrière la sanction infligée aux Belouizdadis en début de saison. Mais comment expliquer le deux poids deux mesures dans le traitement de l’affaire de l’USMAn et celle du CRB ? Là, aucune explication. Aucun argument qui tienne la route. Et c’est justement sur cette contradiction que les Belouizdadis vont miser pour saisir le Tribunal arbitraire du sport pour récupérer leurs trois points.

Le CSA au banc des accusés
L’affaire avait fait couler beaucoup d’encre et Karim Chettouf avait essuyé alors une pluie de critiques de la part des supporters du Chabab de Belouizdad. Ces derniers reprochent, tout comme à Abdelkrim Medouar, au président du CSA d’avoir trop tergiversé pour payer les quatre milliards de dettes au niveau de la commission de la résolution des litiges. C’est ce qui aurait été derrière la sanction infligée aux Belouizdadis, si l’on se fie aux dires du président de la LFP. De son côté, Karim Chettouf se défend et estime que Medouar est en train de cacher une part de la vérité. Il menace même de dévoiler certains secrets liés à cette affaire. Apparemment, elle serait plus compliquée que prévue et elle risque de prendre une autre tournure, avec les éventuelles révélations de Chettouf mais aussi la saisie du TAS. Avant d’entreprendre une quelconque démarche, Saïd Allik et les responsables de MADAR préfèrent attendre que la FAF et Kheïreddine Zetchi se prononcent sur cette affaire.

Medouar : «La direction du CRB n’a pas déposé de recours à temps»
Invité de la radio nationale Chaîne 3, Abdelkrim Medouar s’est exprimé sur plusieurs affaires importantes qui touchent le football national notamment la sanction infligée au Chabab de Belouizdad en début de saison. «Les dirigeants du Club sportif amateur du Chabab de Belouizdad n’ont pas déposé de recours à temps. La LFP n’a rien reçu durant les jours qui ont suivi la décision de la CRL. Maintenant, l’affaire est entre les mains de la FAF. C’est elle qui va trancher», a-t-il déclaré, non sans avoir critiqué l’attitude du CSA qui aurait dû signer le protocole d’accord avec le groupe MADAR avant même le début de la saison.

 

Effectif : les remaniements de Amrani sont en marche

Arrivé au Chabab de Belouizdad, il y a moins d’une semaine, Abdelkader Amrani s’est directement mis au travail. Plusieurs chantiers l’attendaient sur le terrain, notamment le reconstitution d’un effectif de qualité, à même de décrocher le maintien à l’issue de la saison. Pour cela, il fallait prendre des décisions importantes. Que ce soit concernant les joueurs libérés ou ceux qui devraient venir renforcer l’effectif déjà en place. Dans ce sens, nous avons appris que l’ancien technicien du CSC avait déjà recommandé quelques noms à sa direction, dont Youcef Chibane. Or, cette piste s’est compliquée en raison de la position de Baba, le président du MCO. Tout comme celle de Anes Saâd qui pourrait finalement rester à l’ESS. Pour pallier ces deux éventuels défections, Amrani a quelques idées.

Il privilégie la piste africaine
Parmi les idées proposées et défendues par Abdelkader Amrani, il y a celle de privilégier la piste africaine. Surtout devant la pénurie qui marque le marché local des transferts. Peu de joueurs de qualité et beaucoup d’exigences sur le plan financier, les bonnes affaires sont donc ailleurs. D’ailleurs, la piste africaine a été réactivée dernièrement puisqu’on attend l’arrivée de deux joueurs évoluant dans le secteur offensif dans les tout prochains jours. Peu d’informations ont été communiquées par la direction belouizdadie mais une source bien informée nous a confié qu’il s’agit d’un Ivoirien et d’un Camerounais, tous deux évoluant dans leur championnat national respectif. Pour rappel, Saïd Allik a déjà décliné plusieurs propositions africaines ces dernières semaines, notamment celle de l’Ivoirien Fonsinho et du Tchadien Djibrine.

Quatre joueurs reversés en équipe réserve
Les décisions fortes se font aussi au niveau de l’effectif. S’il ne s’est pas encore prononcé concernant des joueurs libérés, Amrani a tout de même avoué que l’effectif belouizdadi est très équilibré et qu’il manque cruellement de qualité. D’ailleurs, l’entraîneur du Chabab a décidé de basculer quatre joueurs en équipe réserve. Il s’agit de Bramki, Mokrani, Harchaoui et d’un espoir qui s’entraîne avec l’équipe depuis quelques jours. Non pas parce qu’il n’a pas confiance en les jeunes mais parce qu’il souhaite garder, dans son effectif, que les meilleurs. Sinon pourquoi aurait-il gardé le jeune Attia qui s’entraîne toujours avec l’équipe première et qui devrait bénéficier d’une chance de montrer tout son talent lors des deux rencontres amicales à venir.
 

Chettouf  «Medouar se contredit et je vais tout dévoiler»

Joint par nos soins, le président du Club sportif amateur du Chabab de Belouizdad s’est dit étonné de la dernière sortie médiatique d’Abdelkrim Medouar qui a accusé le CSA d’être derrière la sanction infligée au CRB. «J’ai pu entendre les déclarations de Medouar. Je ne vous cache pas que je suis surpris car il soutenait le contraire en début de saison. Il a caché plusieurs vérités. Beaucoup de choses se sont passées avant le match de l’ASAM et je dévoilerai tout à mon retour au pays.»

«Il a refusé un chèque de garantie et la lettre de l’APC»
Interrogé sur la raison de la non-présentation du chèque de la wilaya qui était en sa possession des semaines avant le coup d’envoi du championnat, Karim Chettouf nous a expliqué : «On a présenté à Abdelkrim Medouar le chèque qui était en notre possession mais il l’a refusé. Medouar a exigé que le chèque soit au nom de la Ligue de football professionnel. On lui a aussi présenté une lettre de la part de l’APC de Belouizdad mais il n’a rien voulu entendre. Comment maintenant il ose dire le contraire ?»

«Il était absent pendant deux jours, il n’y avait personne à qui s’adresser»
Pour terminer, Chettouf a voulu rendre la pareille au président de la LFP en l’accusant de ne pas avoir tenu sa promesse de mettre en place une cellule de crise spécialement pour traiter le dossier du CRB et le régler dans les dernières heures avant le coup d’envoi du championnat. «Les deux derniers jours avant le match face à Aïn M’lila, on les a passés au niveau du siège de la Ligue de football professionnel et à essayer d’entrer en contact avec Abdelkrim Medouar. Or, ce dernier ne donnait pas suite à nos appels. Pourtant, il avait assuré être disponible pour trouver une solution aux problèmes du Chabab.»

 


Lire la suite sur Le Buteur.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites