Relations algéro-marocaines

Lakhdar Brahimi frustre de nouveau le Makhzen



Par R. Mahmoudi – Interrogé par l’hebdomadaire français pro-marocain Jeune Afrique au sujet des relations entre l’Algérie et le Maroc, le diplomate algérien Lakhdar Brahimi a soigneusement évité de donner des réponses tranchées sur l’avenir de ses relations. «Cela fait vingt ans, assure-t-il, que je dis qu’il n’y a pas de raison que les relations entre l’Algérie et le Maroc soient dans cet état. Vous savez, maintenant, il y a eu cette initiative du roi. Il y a eu aussi un message très chaleureux du président Bouteflika au roi il y a quelques jours».

A la question du journaliste de savoir pourquoi Alger refusait de répondre à «l’offre du roi (Mohammed VI, ndlr) en vue d’un dialogue direct et franc sur tous les sujets qui fâchent», Lakhdar Brahimi a eu cette réponse qui ne fera qu’ajouter à la frustration des Marocains : «Oui, mais ce n’est pas moi qui vais répondre à la place d’Alger».

Interrogé aussi sur ce que «devient» l’ex-chef de la diplomatie, Ramtane Lamamra, après avoir été, un moment, pressenti pour succéder à Stefan de Mistoura au poste d’envoyé spécial de l’ONU, Lakhdar Brahimi rappelle que son compatriote fait déjà partie du comité stratégique créé par Antonio Guterres l’année passée à l’ONU sur les grandes questions internationales, et indique qu’il travaille aussi «beaucoup» avec l’Union africaine et suit, en ce moment, la présidentielle à Madagascar. «Le travail qu’il fait là-bas, souligne Lakhdar Brahimi, jouit de l’estime de tout le monde, non seulement des différentes parties malgaches, mais aussi des ambassadeurs sur place».

R. M.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites