Adlène Mellah risque-t-il le même sort que celui de Tamalt ?



La situation physique et psychologique du journaliste Adlène Mellah va de mal en pis. Chaque jour, ses avocats reviennent de la prison d’El-Harrach avec des tristes et alarmantes nouvelles sur ce que le directeur du média en ligne Dzaïrpresse est en train d’endurer au quotidien. 

Les souffrances d’Adlène Mellah nous rappellent tragiquement le drame du  journaliste et cyberactiviste Mohamed Tamalt mort en décembre 2016 dans des circonstances encore non-élucidées à la suite de son emprisonnement pour ses publications incendiaires contre des hauts responsables de l’Etat sur Facebook. 

Adlène Mellah risque-t-il de subir le même sort que Tamalt ? La question se pose aujourd’hui avec beaucoup d’acuité au regard de la dimension politique que l’affaire Adlène Mellah est en train de prendre. La Cour d’Alger traîne toujours pour trancher dans ce dossier, pourtant, d’une simplicité absurde. Le journaliste a été condamné pour « attroupement non-autorisé ». Un chef d’inculpation qui ne devrait pas lui valoir un autre séjour en prison. Son procès en appel n’a toujours pas été programmé. Et ses avocats ne cessent pas de s’interroger sur l’irrationalité de cet acharnement judiciaire dont est victime Adlène Mellah.

Le député Hassan Laribi a saisi officiellement le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, pour lui réclamer d’agir vite avant que l’état de santé d’Adlène Mellah ne se dégrade définitivement au point de flirter dangereusement avec la mort. Le même député a lancé des questions pertinentes à Tayeb Louh concernant les dessous inavoués de ce dossier judiciaire qui a été monté de toutes pièces contre Adlène Mellah.

Notre confrère semble bel et bien faire les frais d’un bras-de-fer politique qui se joue au sommet du pouvoir. Des clans, des lobbys utilisent et instrumentalisent le sort d’Adlène Mellah dans le cadre de leurs manœuvres sur l’échiquier politique en prévision de la très attendue élection présidentielle d’avril prochain. Mais ce jeu est hyper-dangereux ! La vie d’un journaliste est compromise. Et un autre scénario à la Tamalt fera de l’Algérie un véritable grand cimetière à ciel ouvert pour les journalistes qui dérangent le régime.


Lire la suite sur Algérie Part.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites