Vidéo. Le niveau exécrable des candidats à la candidature aux élections présidentielles

Le culte de la médiocrité !



C’est un véritable spectacle désolant ! Certains préfèrent en rire, mais la vérité fait pleurer. Les personnes qui ont retiré des formulaires de candidature pour l’élection présidentielle prévue le 18 avril 2019 se distinguent par une médiocrité crasseuse qui fait honte à la moralité et l’éthique. Des anonymes qui s’adonnent à des déclarations insensées, extravagantes ou des propos absurdes frappent chaque jour à la porte du ministère de l’Intérieur pour retirer les fameux formulaires qui leur permettront de se lancer dans la course pour les élections présidentielles. 

Ces personnes n’ont jamais occupé les devants de la scène. Mais cela n’empêche pas les caméras des télévisions privées de leur donner gratuitement une tribune pour débiter des idioties. Un premier candidat promet de dissoudre Air Algérie, un autre fantasme chaque soir sur un steak, une femme méconnue de tous promet monts et merveilles aux « zawalis », à savoir les plus nécessiteux des algériens, ou un illuminé révèle devant les caméras des télévisions algériennes qu’il est « guidé par Dieu », etc…

Les vidéos de ces candidats à la candidature aux élections présidentielles sont massivement diffusées sur les réseaux sociaux. Des vidéos qui suscitent la risée générale. Mais l’humour n’est pas une excuse car la dérision de ces personnalités qui déclarent leurs candidatures jettent un véritable discrédit sur le scrutin présidentiel en particulier et tout le processus électoral en général. Les télévisions privées algériennes sont complices d’une sinistre farce qui participe au nivellement des valeurs. Jamais, au grand jamais, la scène politique algérienne n’a sombré dans une aussi malheureuse décadence intellectuelle.

« L’opération de retrait des formulaires de candidature à l’élection présidentielle du 18 avril tourne depuis quelques jours au grand cirque, avec des déclarations toutes plus farfelues les unes que les autres », avait noté à juste titre Jeune Afrique dans un article publié sur son site internet. Les médias internationaux regardent l’Algérie comme un énorme sketch qui n’est pas prêt de s’arrêter. C’est le meilleur service qu’on peut rendre au statu-quo et aux tenants de ce régime qui diabolisent le changement pour saboter toute possibilité d’un réveil citoyen.

Rappelons enfin que ces candidats déclarés doivent recueillir les signatures de 600 élus répartis dans 25 wilayas ou bien 60 000 signatures d’électeurs recueillies à travers au moins 25 wilayas, avec un nombre minimal de signatures exigées pour chacune des wilayas qui ne saurait être inférieur à 1 500. Ce processus permettra de « filtrer » les candidats et écartera certainement la majorité écrasante de ces candidats fantasques.


Lire la suite sur Algérie Part.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites