Projets du secteur de la Santé.. Dégel de l’hôpital de Maâtkas et du Complexe mère-enfant



Plusieurs projets névralgiques sont gelés, ces dernières années, au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, suite à la politique de restriction budgétaire menée par les pouvoirs publics imposée par la chute des prix du baril du pétrole sur le marché international. En effet, le secteur de la santé semble avoir une bouffée d’oxygène, puisqu’il a été décidé le dégel de deux structures de santé au grand bonheur de la population. Il s’agit de l’hôpital de Souk Tenine dans la localité de Maâtkas (à une trentaine de kilomètres au sud de Tizi-Ouzou) et du Complexe mère-enfant au niveau du Pôle urbain de Oued Fali. Ces infrastructures sanitaires semblent être l’une des priorités du gouvernement pour renforcer les capacités de prise en charge médicale des citoyens au niveau des structures déjà existantes. C’est ce qu’a annoncé, le ministre de la santé, de la population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, lors de sa visite de travail effectuée dans la wilaya de Tizi-Ouzou. D’après lui, une enveloppe budgétaire sans citer le montant, a été dégagée par les pouvoirs publics pour lever le gel pour la réalisation de l’hôpital de Souk Thenine dans la localité de Maâtkas. «Nous allons présenter le dossier au gouvernement pour prioriser le dégel de l’hôpital de Souk Thenine et celui du Complexe mère-enfant de Oued Fali. Nous sommes en train d’étudier sur le renforcement des capacités de la prise en charge de la femme parturiente dans la wilaya. C’est l’une des priorités et j’ai promis de défendre ces projets». S’agissant de l’hôpital de 60 lits de Ouadhias (35 km au sud de Tizi-Ouzou), le ministre a décidé d’envoyer une délégation de son département (bureaux d’études et architectes) qui se rendra au niveau de ce projet qui est en cours de réalisation pour voir la possibilité d’augmenter la capacité d’accueil de cette structure pour quelle puisse répondre aux attentes médicales des localités avoisinantes. «J’ai constaté que la structure a un gabarit tellement important, que nous avons pris la décision avec le bureau d’étude et des architectes du ministère, pour voir la possibilité d’augmenter la capacité d’accueil de cet hôpital en mettant en place un service d’hémodialyse. Notre objectif est de mutualiser et rentabiliser cette structure magnifique et majestueuse». Pour sa part, le wali de Tizi-Ouzou a exprimé sa jouissance quant au dégel de ces infrastructures de santé dont elle a bénéficié la wilaya et qui ont fait objet de la sollicitation faite par le président de l’Assemblée populaire de wilaya, les élus et les citoyens. «Nous sommes très satisfaits des décisions prises par le ministre, notamment celle du dégel du l’hôpital de Maâtkas et le Complexe mère-enfant». «Mais aussi, l’augmentation de capacité d’accueil de l’hôpital de Ouadhias qui est actuellement à seulement 60lits. Ce sont des priorités de la wilaya», a-t-il ajouté.
Z. C. Hamri


Lire la suite sur Le Temps.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites