Amar Saâdani

« L’affaire de la cocaïne du Port d’Oran est préfabriquée. « Ni le Boucher ni le fils de Tebboune n’ont acheté la marchandise » !



L’ancien secrétaire général du FLN  a lancé de graves accusations lors d’un entretien publié par nos confrères de TSA. D’après ce haut responsable, l’incroyable affaire de la cocaïne du Port d’Oran est « préfabriquée » et vise seulement à déstabiliser l’armée algérienne. 

« C’est une affaire montée de toutes pièces contre l’institution militaire », décrète pour sa part Amar Saâdani d’après lequel cette affaire « a été préparée à l’étranger avec des complicités internes ». « L’affaire de Kamel El Bouchi est préfabriquée. Ils ont impliqué certains chefs de régions militaires qui sont les piliers du ministère de la Défense nationale. Des cadres de l’armée ont été mis à l’index. Des cadres qui dépendaient du chef d’état-major de l’armée, c’est donc une accusation directe pour l’armée », lance Amar Saâdani.

« Cette opération était menée par un centre au nom de la Présidence. L’enquête a prouvé que les officiers incriminés étaient tous innocents. Leur mise à l’écart n’était pas une accusation contre eux, mais une manière d’innocenter l’armée et d’éloigner le doute. Ni El Bouchi ni le fils de Tebboune n’ont acheté la marchandise. Ils ont arrêté des gens qui ont juste acheté un appartement dans une promotion d’El Bouchi. Un gardien d’APC a été arrêté parce qu’il avait obtenu un passeport de Hadj de la part d’El Bouchi », se moque l’ancien patron du FLN qui développe dans ce sillage une véritable théorie du complot dans le but de démontrer l’emprise d’un pouvoir occulte sur la vie politique en Algérie.

Amar Saâdani sème, néanmoins, un terrifiant vent de panique et devra s’expliquer sérieusement au sujet de ces révélations et accusations. Un ancien haut responsable politique ne peut inonder avec une telle facilité l’opinion publique de son pays avec de telles informations controversées qui risquent de saper l’ordre institutionnel.  « Plusieurs pays ont participé au montage de l’affaire El Bouchi. L’armée a su déjouer le complot », conclut Amar Saâdani. Un complot de quoi et fomenté par qui ? Dans un pays qui se respecte, la justice convoquera Amar Saâdani pour s’expliquer officiellement et ouvrira une enquête. Mais en Algérie…


Lire la suite sur Algérie Part.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites