Il incite à la désobéissance civile et à la violence.. Cet homme est dangereux !



Il est membre fondateur du mouvement Rachad, proche de l’ex-Fis. Lui, c’est Mohamed Larbi Zitout, qui, il y a quelques jours, demandait aux jeunes Algériens de brûler les drapeaux des pays ayant reçu la visite du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. Selon lui, des pays comme la France, l’Italie, la Chine, la Russie et les États-Unis mériteraient qu’on «brûle et qu’on piétine leurs emblèmes nationaux, car ils soutiennent le pouvoir algérien», l’objectif de ce trublion étant de détourner le mouvement populaire de sa trajectoire initiale. Par ailleurs, ce «mufti» des mouvances islamistes extrémistes, chassé manu militari du plateau de la chaîne BBC en langue arabe, ne rate aucune occasion pour inciter les jeunes à la désobéissance civile et même à la violence.
Cet adepte involontaire de Bernard-Henry Levy, qui veut voir l’Algérie sombrer dans le chaos, n’aura pas son «printemps». Ses scénarios belliqueux ont fondu comme neige au soleil, s’étant heurtés à la vigilance d’une jeunesse consciente et responsable, et dont le seul objectif est de voir l’Algérie s’affranchir d’un système politique en fin de cycle. Zitout a également été épinglé dans une communication téléphonique très troublante avec de jeunes internautes, à qui il donnait des instructions pour influencer le mouvement de dissidence populaire. Dans un enregistrement audio qui circule sur les réseaux sociaux, il leur explique comment créer un réseau de cellules de résistance, comme au temps de la guerre de Libération. Sur le plan logistique, il promet de les doter de téléphones satellite, à même d’échapper aux écoutes des services algériens.
Ces échanges sont dévoilés au moment où le vice-ministre de la Défense, Gaid Salah, avertit. «Ce peuple, qui a mis en échec le terrorisme et déjoué ses desseins et visés, est celui-là même qui est appelé, aujourd’hui, à savoir comment se comporter face à la situation que traversent son pays et son peuple, et comment s’ériger en rempart contre tout ce qui pourrait exposer l’Algérie à des menaces aux retombées imprévisibles», a déclaré Gaïd Salah dans une allocution d’orientation prononcée à l’occasion d’une visite de travail à l’Académie militaire de Cherchell, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. Les «complots» tissés par le sieur Zitout avec ses mentors connus pour leur soutien à la déstabilisation dans les pays du «printemps» arabe, ne réussiront jamais en Algérie. Ils tomberont l’un après l’autre, comme les feuilles d’arbres en automne… grâce à la vigilance et au sens patriotique du peuple algérien qui sait séparer le bon grain de l’ivraie.
A. L.


Lire la suite sur Le Temps.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites