Reprise des travaux à Aftis



La commune d’Amizour a été créditée d’une enveloppe budgétaire d’une valeur de 40 millions de DA, allouée dans la cadre de l’exercice 2019 des plans communaux de développement. «C’est un montant très insuffisant, pour ne pas dire dérisoire, car il ne couvre même pas le strict minimum des besoins de la population», a déploré un membre de l’exécutif communal. «C’est une problématique récurrente que nous mettons régulièrement en exergue, dans le but d’obtenir une revalorisation de ces subsides, mais sans résultat.

Nous souhaitons avoir une dotation conséquente sur le fonds de garantie et de solidarité entre les communes, afin de combler, ne serait-ce que partiellement, le retard de développement qu’accuse notre commune dans pratiquement tous les domaines», a-t-il déclaré. Comme il fallait s’y attendre, l’intégralité de cette enveloppe PCD sera injectée dans le secteur de l’hydraulique, nous a-t-on affirmé.

«Nous avons inscrit un ensemble de 16 opérations, dont la majorité est en rapport avec l’évacuation des eaux usées, car nous avons de gros problèmes en matière d’assainissement», a confié le responsable de l’APC. C’est ainsi que plusieurs villages et hameaux de la circonscription bénéficieront de projets de réfection de leurs réseaux, tandis que d’autres localités seront raccordées au tout-à-l’égout, à la faveur de l’extension des canalisations.

«Nous avons recensé des réseaux vétustes et sous-dimensionnés, que nous comptons réhabiliter et mettre à niveau. Dans d’autres localités, il y a de nouveaux quartiers et groupes de maisons éloignés du réseau, et pour lesquels nous avons prévu des opérations d’extension pour les assainir», a expliqué notre interlocuteur.

En matière d’adduction d’eau potable, apprend-on encore, deux opérations relatives à la réfection du réseau de distribution sont retenues au programme. D’aucuns parmi les habitants d’Amizour estiment que ces projets d’assainissement revêtent un caractère d’extrême urgence, eu égard à la menace sur la santé publique que font peser tous les rejets polluants à ciel ouvert aux quatre coins de la commune.

«C’est une véritable opération de salubrité publique qui atténuera à coup sûr les retombées négatives des foyers de pollution», dira un jeune citoyen. «Ces opérations d’assainissement sont plus qu’indispensables. Il reste à espérer d’autres pour éradiquer tous les égouts et les fosses septiques qui pullulent un peu partout», renchérit un autre villageois de Taddart Tamokrant.

N. M.


Lire la suite sur La Dépêche de Kabylie.



Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites