DETOURNEMENT DE FONDS AU MINISTERE DE LA SOLIDARITE

Ould Abbes et Saïd Barkat au banc des accusés



La justice semble avoir répondu favorablement à l’appel lancé mardi 16 avril depuis Ouargla, par le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah, afin d’accélérer les enquêtes sur la corruption et la dilapidation des biens publics, accusant certaines personnes d’avoir bénéficié de crédits estimés à plusieurs « milliers de milliards ». En effet, la commission juridique du Sénat devrait se réunir aujourd’hui  dimanche 21 avril pour statuer sur deux demandes émanant de la justice : la levée de l’immunité parlementaire de Djamel Ould Abbes et Said Barkat, deux anciens ministres qui siègent en tant que sénateurs du tiers présidentiel, a appris TSA de sources parlementaires. Selon nos sources, la justice a saisi le Bureau du Conseil de la nation sur ces deux dossiers. Après une réunion, le Bureau a décidé de saisir à son tour la commission juridique. Si cette dernière juge la demande émanant de la justice recevable, elle convoquera une séance plénière pour voter la levée de l’immunité parlementaire. Selon certaines informations, les deux ministres sont poursuivis dans le cadre de la même enquête sur des détournements de fonds au sein du ministère de la Solidarité nationale qu’ils ont dirigés. L’enquête avait été menée par l’Office central de répression de la corruption (OCRC) qui a été dissoute fin 2018 dans le sillage des enquêtes menées contre plusieurs hauts responsables.


Lire la suite sur Réflexion.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites