Ould Kaddour PDG de Sonatrach limogé




Abdelmoumen Ould Kaddour, Président Directeur général de l'entreprise pétrolière publique Sonatrach, a été limogé , mardi 23 avril, annonce la télévision publique ENTV.
Le Chef de l'Etat Abdelkader Bensalah a mis fin aux fonctions d' Abdelmoumen Ould Kaddour au poste de PDG de Sonatrach, rapporte l'ENTV, citant un communiqué de la Présidence.


Abdelkader Bensalah a nommé, selon la même source, Rachid Hachichi, Directeur de la section production, en remplacement de Ould Kaddour. Nommé en mars 2017 à la tête de Sonatrach, Ould Kaddour a suscité de vives polémiques, en rachetant notamment la raffinerie d'Augusta en Italie.


La raffinerie rachetée au groupe américain Exxon Mobil devait raffiner du pétrole algérien pour répondre au besoin du marché algérien, avait annoncé en grandes pompes Ould Kaddour. ll n'en est rien puisque Sonatrach achète désormais du pétrole saoudien pour faire marcher cette raffinerie qualifiée d'épave par les spécialistes du marché pétrolier.

Cette transaction a jeté des suspicions quant aux réelles motivations ayant présidé au rachat de cette raffinerie. On évoque même un rachat de complaisance au profit de la compagnie américaine.
Le Vice-Président de Sonatrach du raffinage et de la pétrochimie, Abdelhamid Rais-Ali a été l'architecte de ce rachat puisqu'Ould Kaddour s'est appuyé sur lui pour le valider.
Rais-Ali a fait de nombreux voyages à Augusta pour donner sa caution à la transaction.


Rais-Ali premier résponsable du douteux rachat d'Augusta

Or, Rais-Ali s'était illustré par une mauvaise gestion à la Raffinerie d'Arzew laissant à son successeur Mohamed Salih Bouaziz un amas de problèmes, selon de nombreux témoignages au sein de la raffinerie. Bouaziz, a dû combler les lacunes laissées par son prédécesseur, a-t-on appris auprès de plusieurs sources à la raffinerie. Nommé directeur divisionnaire à la tête des cinq raffineries, Bouaziz réussit à relancer le projet de réhabilitation de la raffinerie de Sidi Rcin en s'appuyant sur le groupe China petroleum Engineering and Construction (CPECC) suite à la résiliation du contrat avec le français technip qui n'avait pas tenu ses engagements. Un procédé devenu courant entre Sonatrach et les compagnies étrangères qui finissent au tribunal d'arbitrage causant des pertes colossales au groupe pétrolier algérien.

Par ailleurs, Rais-Ali, 67 ans, décide de prendre les commandes de la raffinerie de Sidi Rcin suite à sa confirmation par Ould Kaddour en tant que Vice-Président en charge du raffinage et de la pétrochimie.
Il outrepasse les prérogatives de Bouaziz, ont indiqué les mêmes sources, pour prendre en charge la suite du processus mais accuse un retard de neuf mois sur le délai prévu à l'inauguration qui sera effectuée le 21 février dernier. L'ex-président Abdelaziz Bouteflika, devait inaugurer la raffinerie. Toutefois, depuis sa mise en service, la raffinerie n'a raffiné le moindre gramme de pétrole, suscitant des interrogations quant aux procédés de gestion de Rais-Ali.
M.D


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites