CSP d’Azazga.. La Journée internationale du «vivre ensemble en paix» célébrée



...

A l’occasion de la célébration de la Journée internationale du «vivre ensemble en paix», le Centre sportif de proximité (CSP) d’Azazga en collaboration avec l’Association Ayen, a organisé samedi matin une panoplie d’activités au profit des enfants et des jeunes au niveau au niveau de son enceinte dans la ville d’Azazga. C’est ainsi que le public a été convié à des animations scientifiques et numériques, une kermesse, alors que des jeux, un atelier de coloriage, une exhibition sportive, ont eu lieu sur place, en plus d’autres chantiers de dessin et de travaux manuels. Par ailleurs, un débat pour jeunes et une conférence sur la paix intérieure se sont tenues lors de cette activité.
Le CSP d’Azazga a aussi convié les férus d’astronomie à une séance qui s’est tenue sur place le dimanche vers 22 heures, dans le cadre de la caravane de l’astronomie initiée par la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi Ouzou. Une caravane qui doit par ailleurs, sillonner le patelin et se rendre dans plusieurs localités de la wilaya lors de ce mois de ramadhan 2019. Cette séance qui fait office de cours d’astronomie est destinée à toute personne ayant éprouvé de la curiosité pour le ciel, pour le passé de la Terre et son avenir, ayant le désir de comprendre ce que sont les objets dont on parle souvent : planètes, satellites, étoiles, quasars, pulsars, naines blanches, géantes rouges…
Sa lecture ne nécessite aucune connaissance préalable, mais beaucoup de curiosité. Le challenge est de donner des explications simples, d’expliquer sans faire appel aux mathématiques et à la physique formelle. Elle consiste à décrire les phénomènes, même complexes, d’une manière intuitive, imagée et parfois animée. Ce cours gratuit auquel a été convié le public d’Azazga a diffusé, dans la limite de ses moyens, la culture astronomique et l’émerveillement profond qu’elle produit. En astronomie, la tâche est immense : expliquer toute la science d’une manière accessible demande un travail énorme. Le résultat ne saurait être que parfait, mais l’ambition des astronomes est de partager des connaissances sur un univers que l’homme n’a pas encore pu délimiter.
Khaled Haddag


Lire la suite sur Le Temps.