ORAN

Le pillage des grilles d’avaloirs prend de l’ampleur



Le vol des grilles d’avaloirs a pris une grande ampleur dans l'ensemble des quartiers du chef lieu de la commune d’Oran, notamment à Haï El Yasmine, USTO, Belgaid, Haï Ennour et ses prolongements dont Bir El-Djir, et Sidi El Bachir entre autres, selon des sources concordantes. La disparition subite d’un seul couvert d’avaloir peut causer des accidents à l’image de cet enfant qui a été sérieusement blessé en tombant dans la bouche d’égout dont la grille a été volée ou encore cette vieille femme qui a subi le même sort. On constate, aussi, que des voitures tombent, parfois, dans des bouches d’égout sans couvercle, causant soit des blessures aux conducteurs et aux passagers, soit des dégâts matériels, ce qui reflète un peu la situation. Rien qu’à apprendre qu’une grille d’avaloir en fonte coûte 8 000 dinars, on est secoué surtout que les pièces volées se comptent par dizaines. Une multitude de couverts en acier ou en fonte ont, ainsi, été volés sous-entendant par-là que des millions de centimes viennent renflouer les poches de cercles maffieux végétant dans l’anonymat et auxquels peu d’importance a été, jusqu’alors, accordée. Ces réseaux semblent être bien organisés, selon les informations recueillies, avec comme point d’appui des ferrailleurs peu scrupuleux chez lesquels atterrissent les fameuses grilles pour alimenter ensuite quelque fabrique ou prendre le chemin frauduleux du marché noir particulièrement florissant par les temps qui courent. Ce qui est, aussi, à mettre en évidence, c’est le silence complice de bon nombre d’habitants des quartiers ciblés par ces types de vols qui voient des camionnettes suspectes œuvrer mais ne réagissent pas. Des dizaines d’avaloirs ont été volés ces derniers jours, dans les quartiers d’Ibn Sina, Seddekia et à la cité Lotfi, ce qui a engendré des accidents de routes, des enfants ont également chuté à l’intérieur de ces avaloirs. A cela s’ajoute les pertes financières engendrées à la commune d’Oran, qui doit intervenir pour mettre en place de nouveaux couvercles. Ces vols qui sont perpétrés durant la nuit loin des regards. Notons qu’il y a quelques mois, face à l'ampleur du phénomène de vol des bacs à ordures, le wali d'Oran a ordonné l'ouverture d'une enquête afin d'identifier les personnes impliquées dans ce qu'il qualifie de crime. Les services de sécurité ont été instruits pour lever le voile sur les tenants et aboutissants qui entourent ces vols à répétition et qui ont eu leurs conséquences sur la collecte des ordures ménagères. Un phénomène qui, selon les responsables locaux, inquiète car des centaines de bacs à ordures ménagères sont volées à travers plusieurs quartiers de la ville, ce qui n'est pas de tout repos pour les services de l'hygiène. A vrai dire, les auteurs de ces actes de vandalisme ne reculent devant rien puisque ces bacs en plastique sont subtilisés pour être revendus à des entreprises spécialisées dans la transformation du plastique.


Lire la suite sur Réflexion.



Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites