NAHD - Bouzidi

« Revenir au Nasria ? Oui, pourquoi pas ! »



Yaiche fortement sollicité !

C’est hier après-midi que nous avons eu Abdelghani Bouzidi au bout du fil. Lors de l’entretien, l’ancien arrière latéral droit des Sang et Or nous a confirmé qu’il a bel et bien été sondé par un proche du CSA. Actuellement à l’ASAM, l’ex-international olympique n’a pas fermé la porte à son ancienne équipe qui lui a permis de découvrir le haut niveau alors qu’il n’avait même pas bouclé ses vingt ans.
Votre nom est cité ces dernières heures du côté du NAHD, qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?
Ce n’est qu’un simple intérêt parmi d’autres. Un proche des dirigeants du CSA avait pris attache, il y a quelques jours, avec mon entourage. Il s’est renseigné sur moi. Il a voulu savoir si je suis tenté par une nouvelle expérience avec les Nahdistes, sans plus. C’est encore tôt pour dire que j’ai été contacté d’une manière officielle du moment que je n’ai pas été sollicité par le président en personne.   
Etes-vous intéressé par porter de nouveau le maillot des Sang et Or ?
Dans le football, il ne faut jamais dire jamais. On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Revenir au Nasria ? Oui, pourquoi pas ! Je connais très bien la maison. J’y ai passé deux saisons inoubliables, je garde beaucoup de bons souvenirs de mon premier passage. J’ai vécu des moments forts, c’est cette équipe qui m’a permis de grandir et faire mes grands débuts en Ligue 1 Mobilis alors que je n’avais même pas bouclé mes vingt ans.      
 
Le fait que le NAHD vive une situation un peu compliquée ne vous inquiète-t-il pas ?
Je n’ai pas beaucoup de détails. Je sais que les frères Ould Zmirli ont décidé de céder le club à un nouvel investisseur. J’espère qu’il y aura un dénouement lors des prochains jours. Je ne suis pas inquiet du moment que plusieurs autres clubs sont dans la même situation. L’avantage du Nasria c’est que le comité de supporters et les autorités locales s’activent pour remettre le club sur pied.
Quelle est votre situation administrative ?
Je me suis engagé pour trois saisons, je suis donc toujours sous contrat avec l’ASAM, et ce, jusqu’au mois de juin 2021. Mon destin n’est pas entre mes mains. Pour le moment, je suis en vacances et le marché des transferts vient à peine d’ouvrir ses portes. Dans le cas où les choses avancent bien et que les Husseindéens affichent un réel intérêt, je vais essayer de m’occuper moi-même de ma libération.    
On sent que vous êtes très motivé à l’idée de retrouver votre ancien club…
Je garde toujours de bonnes relations avec les inconditionnels. Dans le cas où je rejoindrai le NAHD, ce ne sera pas à cause du volet financier. Les supporters m’ont beaucoup aidé lors de mes débuts. Ils étaient également déçus lorsqu’ils ont appris que j’allais changer d’air l’été dernier. J’entretiens toujours de bons rapports avec eux. Si je reviens, ce sera essentiellement pour m’inscrire dans la durée et écrire une nouvelle page d’histoire de ce grand club.  
 

Yaiche fortement sollicité !

Arrivé l’été dernier sous forme de prêt en provenance de l’USMA, Ilyes Yaiche s’est très vite imposé comme un élément important dans l’effectif nahdiste. Ayant pris part à pas moins de 35 matches, l’international olympique fait partie des éléments les plus utilisés. Auteur de plusieurs bonnes prestations, il est fortement sollicité. Selon nos informations, en plus de deux touches en Europe, deux équipes de la Ligue 1 Mobilis l’ont contacté de manière officielle.   

L’USMA veut le récupérer
Toujours sous contrat avec les Rouge et Noir et ce jusqu’au mois de juillet 2020, Ilyes Yaiche qui se trouve actuellement chez lui à Oran, a été contacté ces dernières heures par les responsables usmistes. Très surpris par sa grosse progression, ils lui ont signifié qu’ils comptent le récupérer et lui proposer un nouveau contrat.

Il accorde sa priorité au NAHD
Toujours dans le flou, le milieu de terrain offensif n’a jusqu’à présent pas donné suite à la proposition des Usmistes. D’après une source proche de ce dossier, très à l’aise au NAHD, il préfère aller jusqu’au bout de son prêt, c'est-à-dire l’hiver 2020. Mieux encore, il n’est pas contre l’idée de s’engager de manière définitive avec les Sang et Or. Une mission qui s’annonce un peu compliquée étant donné que la situation administrative du Nasria est dans le flou puisqu’au moment où nous mettons sous presse aucun repreneur ne s’est présenté pour succéder au désormais ex-président, Bachir Ould Zmirli.
Il veut être fixé sur son avenir avant d’entrer en stage avec l’EN
Ilyes Yaiche est retenu pour le stage de l’équipe nationale olympique, samedi prochain, qu’il devra rejoindre au CTN de Sidi Moussa. A la recherche d’un interlocuteur au Nasria, le joueur ne sait toujours pas à qui s’adresser, lui qui souhaite tout régler avant d’entrer en regroupement avec la sélection et se concentrer par la suite uniquement sur les prochaines échéances qui attendent les Verts.  

 

Bachir Ould Zmirli aurait rencontré Saïd Matari, hier soir

Est-ce le bout du tunnel ?

Au Nasria depuis maintenant un peu moins de dix ans, les frères Ould Zmirli avaient annoncé, il y a plusieurs semaines, qu’ils ne vont pas poursuivre leur mission à la tête du NAHD. Face à cette situation, les autorités locales, les présidents d’APC d’Hussein Dey et d’El Magharia, les membres du comité de supporters avaient décidé de mettre tous la main dans la main afin d’aider le club à sortir de cette crise. Après plusieurs réunions, les différentes parties avaient décidé de prendre attache avec Saïd Matari. Fervent supporter du Nasria, le bras droit de l’ancien président Mohamed Toumi, actuellement à la tête d’une entreprise spécialisée dans la production et la commercialisation de ciment, n’a pas hésité un instant à répondre favorablement à la demande des Husseindéens et n’a pas tardé à prendre attache avec le conseil d’administration du groupe industriel des ciments d’Algérie afin de les convaincre de récupérer les actions qui seront cédées par Bachir Ould Zmirli. Très emballés par cette idée, c’est hier soir que les responsables de cette société devaient rencontrer l’ancien vice-président de la FAF afin d’évoquer les grandes lignes de ce projet.
    
Les supporters y croient
Le championnat s’est achevé il y a maintenant trois semaines. Ayant observé quelques jours de repos, la plupart des autres clubs de la Ligue 1 Mobilis ont déjà commencé à préparer la nouvelle saison. En retard par rapport à certaines équipes qui vont bientôt boucler le recrutement, les supporters ne sont pas très inquiets pour l’avenir du Nasria. En train de faire un grand travail avec les membres du comité de supporters, les Sang et Or croient dur comme fer et misent beaucoup sur le grand intérêt affiché par le groupe industriel des ciments d’Algérie pour sortir le NAHD de cette crise.

L’ultimatum fixé pour le wali délégué prendra fin aujourd’hui
Comme nous l’avons annoncé lors de nos précédentes éditions, les inconditionnels ont observé un sit-in mercredi dernier devant le siège de la daïra d’Hussein Dey, pour attirer l’attention des autorités locales et bénéficier, à l’instar du CRB, le Mouloudia, la JSS et le CSC d’une entreprise étatique. Reçus par le wali délégué, c’est aujourd’hui que l’ultimatum fixé prendra fin. Ayant assuré aux supporters qu’il va s’occuper lui-même de transmettre leur message au wali d’Alger, Abdelilah Siyouda devra rencontrer cet après-midi les membres du comité de supporters. Inflexibles dans leurs revendications, ces derniers ne comptent pas faire machine arrière, ils vont multiplier les sit-in jusqu’à ce qu’ils obtiennent gain de cause.

La piste Zaïm aurait été définitivement écartée
Annoncé, il y a quelques jours, très proche du Nasria, la piste Abdelbasset Zaïm aurait été définitivement écartée. En effet, les supporters ont affiché clairement qu’ils sont contre la venue de l’ancien président de l’USMAn et les raisons sont claires. D’après une source proche de ce dossier, les fans estiment qu’il ne pourra apporter aucun plus à leur club de cœur et le nommer à la tête du NAHD sera une sorte de fuite en avant du moment qu’ils vont se retrouver dans peu de temps face à une nouvelle situation difficile. Ayant envie de voir leur équipe grandir, ils ne comptent ménager aucun effort et préfèrent frapper à toutes les portes afin de voir le NAHD pris en charge par une société qui peut mettre les moyens nécessaires afin de lutter pour les titres.
 

 


Lire la suite sur Le Buteur.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites