Mohcine Belabbas

«La sortie de crise ne peut être réduite à un simple scrutin»



...

Par Mounir Serraï – Le président du RCD, Mohcine Belabbas, estime que la crise que traverse le pays ne peut être réduite à un simple scrutin pour élire un nouveau président de la République. «Nous venons à peine de sortir d’un cycle d’élections présidentielles truquées qui ont traumatisé les populations et qui ont produit une îssaba qui a régné pendant deux décennies, sans foi ni loi, et qui a failli faire sortir l’Algérie de l’Histoire», relève le président du RCD qui se demande dans ces conditions vers quelles élections il faudra retourner.

«Celle de 1999 qui a vu le retrait de tous les candidats sérieux parce que les dirigeants officiels, notamment militaires, avaient décidé d’introniser celui qui avait quelques années auparavant été condamné par la Cour des comptes ? Ou bien celle de 2004 qui a suivi l’assassinat de 128 jeunes à balles réelles sans que la justice soit encore rendue ? Ou plutôt celle de 2009 qui a suivi le viol de la Constitution avec la caution intéressée de tout l’entourage du chef de l’Etat parce que l’argent coulait à flot et qui a permis à des prédateurs d’accéder au rang de décideurs ? Ou enfin celle de 2014 qui a permis à un grabataire inaudible d’accéder pour la quatrième fois consécutive à la magistrature suprême sur un fauteuil roulant ?» souligne-t-il dans une réaction au nouvel appel du chef d’état-major de l’ANP à un dialogue serein pour préparer les conditions nécessaires permettant la tenue d’une élection présidentielle dans les plus brefs délais.

M. S.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites