L'ambassadeur du Japon rend visite à l'association Echifaa



L'ambassadeur du Japon à Alger, Kazuya Ogawa, s'est rendu lundi dans la wilaya de Médéa où il a visité le siège de l'association Echifaa d'assistance aux malades de la colonne vertébrale et les différents services du centre de rééducation fonctionnelle et de réentraînement à l'effort.

La visite du diplomate s'inscrit dans le cadre de la coopération entre les deux pays et de l'aide financière accordée à l'association Echifaa pour l'acquisition du matériel nécessaire à la prise en charge des malades souffrant de pathologies du dos et des membres.

D'un montant de 47 778 euros, l'aide a été débloquée par le gouvernement du Japon au profit de l'association Echifaa d'assistance aux malades de la colonne vertébrale et de rééducation fonctionnelle de Médéa et a été concrétisée à l'issue de la signature d'une convention au cours d'une cérémonie qui a eu lieu en mars 2018 au siège de l'ambassade du Japon à Alger.

Selon l'ambassadeur, l'aide financière accordée à l'association Echifaa « s'inscrit dans le cadre du programme de financement des projets contribuant à la sécurité et au développement local, elle est proposée par le gouvernement japonais appelé USANONE ».

Le diplomate a exprimé sa satisfaction eu égard à « l'utilisation honnête du don », en indiquant que son gouvernement contribue au financement des autres projets lancés en collaboration avec le PNUD, notamment le projet pilote relatif à « l'autonomisation de l'emploi dans les wilayas de Médéa et d'Adrar ».

Explicitant les acquisitions réalisées, le président de l'association, Mohamed Moussaoui, a fait état de l'utilisation du don qui a permis au centre de disposer d'un équipement ultramoderne tel que l'échographe dans la prise en charge des hémaplégies, les AVC, les atteintes nerveuses écho-guidées, etc.

L'utilisation de cet équipement (échographe) a permis le traitement des malades souffrant de tendinites et de raideurs pour pouvoir récupérer jusqu'à 50% de leur motricité, a affirmé un médecin spécialiste.

Pour une meilleure prise en charge des malades, les spécialistes présents ont tous insisté auprès du directeur de la santé sur la possibilité de créer une section spécialisée dans la formation des agents paramédicaux et sa prise en charge par l'Etat.

Il convient de noter que le centre de traitement fonctionnel, qui compte plus de 13 000 adhérents, reçoit en moyenne jusqu'à 140 malades par mois souffrant de lombalgies, de rhumatisme, de la sciatique, de douleurs arthrosiques, de torticolis, de séquelles traumatiques, de malformations congénitales et gérontologiques.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites