Partis d'opposition-Société civile

Nécessité d'un consensus national



...

Arriver à un consensus national est le but escompté par le Collectif des dynamiques de la société civile. Ce dernier a annoncé ce mardi la tenue samedi prochain d'une première rencontre de concertation, à laquelle participeront des partis d'opposition et des personnalités nationales issues du mouvement populaire pacifique.

Cette initiative vise en premier lieu à inviter tous les acteurs de la scène politique ainsi que des personnalités issues de la société civile à s'asseoir autour d'une table pour trouver une solution consensuelle à la crise que traverse le pays. « La rencontre du 17 août aura pour objectif de rassembler les propositions et leurs initiateurs autour d'un document de principes généraux, qui rassemble tous les points consensuels de solution à la crise », indique le communiqué des initiateurs de cette rencontre. L'objectif de cette rencontre, selon eux, est d'arriver à organiser une rencontre nationale à l'issue de laquelle une feuille de route consensuelle et un plan d'action seront proposés aux acteurs politiques et membres de la société civile pour sortir de cette situation de crise.

Les représentants de la société civile ont également salué la réaction positive des différents partis d'opposition, à l'instar du FFS, du RCD, du PT et de Jil Jadid ainsi que Talaie El-Houryet, qui n'ont pas hésité à donner leur accord et à afficher leur volonté de participer à cette rencontre, espérant qu'elle connaisse le succès souhaité et réponde aux revendications du peuple algérien. Par ailleurs, et dans le but de contribuer à la résolution de la crise politique du pays, le collectif affirme avoir poursuivi ses réunions consultatives bilatérales avec divers acteurs au cours de la période allant du 18 juillet au 9 août 2019, et ce conformément aux recommandations du Symposium national des dynamiques de la société civile tenu le 15 juin 2019. A travers ce véritable exploit, le Collectif des dynamiques de la société civile œuvre à trouver une issue politique aux revendications populaires. Le collectif, qui a entamé ses travaux au lendemain du déclenchement du mouvement populaire le 22 février dernier, s'est voulu un pôle fort pour porter et défendre une feuille de route politique consensuelle de la transition. Il faut rappeler que trois dynamiques sont impliquées dans l'organisation de cet événement.

Il s'agit de la Confédération des syndicats autonomes (CSA), du Forum civil pour le changement et du Collectif des dynamiques de la société civile pour une transition pacifique, lequel compte plusieurs associations et organisations des droits de l'homme. Ce sont ainsi, plus de 70 associations venant de différents horizons et représentant différentes sensibilités qui vont s'asseoir à la table. Les trois dynamiques se sont rencontrées plusieurs fois afin de parvenir à un accord sur une feuille de route politique commune, présentée comme une contribution à la sortie de crise. Ces dernières saluent la mobilisation du peuple et son attachement aux valeurs de la liberté.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites