Exclusif. Le frère de Hamel, 9 magistrats, 4 colonels de la gendarmerie et un haut responsable du DRS impliqué dans un énorme scandale immobilier à Oran



La ville d’Oran a été secouée par un énorme scandale immobilier qui implique plusieurs hauts responsables de l’armée, de la gendarmerie, de l’ex-DRS ainsi que des juges. En effet, depuis la fin de la semaine dernière, l’arrestation directeur de l’agence foncière d’Oran a mené vers l’un des plus gros scandales fonciers de l’histoire du pays. 

Au cours de son audition,  Mohamed Mebarki, le directeur de l’agence foncière d’Oran, a donné les noms de 9 magistrats, 4 colonels de la gendarmerie nationale et celui du premier responsable d’un centre de sécurité stratégique des services secrets, l’ex-DRS, à Oran. Toutes ces personnalités ont profité d’un détournement à large échelle des assiettes foncières destinées à la construction de logements publics. Ces assiettes foncières ont été détournées pour être octroyées à ces potentats et dirigeants locaux afin de les revendre sur le marché à prix d’or permettant ainsi l’enrichissement de ces dirigeants politiques ou hauts responsables sécuritaires.

Le scandale concerne plus exactement 12 lots de terrains qui étaient destinées pour abriter des immeubles d’appartements dans le cadre de la formule du Logement Promotionnel Aidé (LPA). Ces terrains ont été détournés et des procureurs, commissaires ou d’influents notables d’Oran ont pris possession de ces assiettes foncières en offrant des pots-de-vin à Mohamed Mebarki. Et parmi ces heureux bénéficiaires, nous retrouvons l’ex-chef de sûreté de la wilaya d’Oran, à savoir le premier responsable de la police algérienne dans la wilaya d’Oran, Nouasri Salah. Ce dernier a même reloué l’un de ses lots de terrains détournés au centre de traitement des dossiers de visas Schengen au profit de l’ambassade de France à Oran, le célèbre centre TLS !

Selon nos investigations, les lots de terrains détournés sont situés dans tous les centres stratégiques d’Oran, à savoir 12 lots à Senia, 15 à Canastel, 6 lots au quartier le Rocher, etc.

Plusieurs de ces terrains ont été revendus à des prix exorbitants et l’argent est parti dans les poches des hauts responsables corrompus qui ont profité de la « générosité » et la complicité du directeur de l’agence foncière d’Oran, Mohamed Mebarki. Ce dernier a été arrêté au niveau de la plage de Coralès à bord d’une embarcation de fortune, alors qu’il tentait de prendre la fuite vers l’Espagne !

Et grâce à son témoignage, les services de sécurité ont procédé également à l’arrestation du frère d’Abdelghani Hamel, l’ex-puissant patron de la DGSN, Yamni Hamel, un colonel de l’ANP à la retraite qui est avait officié au niveau de la Marine, a-t-on appris de plusieurs sources concordantes.

Ce scandale foncier n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets à Oran. D’autres personnalités politiques et des hommes d’affaires risquent d’être touchées prochainement par les enquêtes en cours. Certains lanceurs d’alerte comme Nourredine Tounsi, l’homme qui avait fait éclater l’affaire du Port d’Oran, ont attiré depuis longtemps l’attention des autorités publiques sur ces pratiques mafieuses dans leur ville. Malheureusement, ils n’ont jamais été écoutés ou suivis. Au contraire, Nourredine Tounsi a été dangereusement menacé de mort ces jours-ci par l’un des acteurs de cet immense scandale de dilapidation de foncier public. Menacé de liquidation physique, Nourredine Tounsi est en danger. Les services de sécurité doivent réagir dans les plus brefs de délais pour neutraliser cette mafia.

 

 

 


Lire la suite sur Algérie Part.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites