L’horloge de la mairie ne sonne plus !



Trop aboyer fatigue les oreilles les plus attentives a écrit un certain Roger Molinier ? En tout cas, le bonhomme n’a pas tort, tout comme Moul Firma, qui à force d’aboyer, ils ne le craignent que les petits renards voleurs de poules, mais les gros loups qui bouffent les moutons crus et pleurent avec le berger sont toujours là parmi le troupeau, sans crainte. Bien que la stupidité de Moul Firma de faire polémique autour de quelques dossiers de Fassad et critiquer le silence des responsables lui ont coûté des menaces et des pressions dans son boulot, franchement, il n‘est pas prêt de quitter la scène, et pourtant, il a payé et continue de payer cher son engueulement ! Continuant sa croisade contre l’Issaba, Moul Firma fait escale à la commune de Mostaganem. Debout près du mur de l’entrée du siège de la mairie, Moul Firma fixant son regard sur le monument dispendieux planté sur l’esplanade, en forme d’une stèle surmontée par le croissant et l'étoile, qui a coûté à la commune près de 700  millions de cts , bien que l’ancien monument remplacé était  un très merveilleux monument orné d'un moudjahid, avec les noms de chouhada. Marqué par l'expression de regrets de voir les torts commis contre sa ville natale, Moul Firma leva la tête vers le haut de la bâtisse pour voir l’heure, et au grand dam, des locataires de l’hôtel ville, l’horloge est en panne ! Quel malheur, murmura Moul Firma. ‘’Un malheur guète les élus de la commune si je crois les prédictions de nos ancêtres, qui relient la panne de l’horloge à un conflit ou un problème en vue au sein de l’assemblée’’, chuchote Moul Firma. Soudain, un vieil homme avec une canne se rapproche de Moul Firma et lui dit : T’as raison, l’horloge est en panne, ça ne veut dire qu’une chose, l’APC va vivre de mauvais moment, martèle le vieillard !, enchaînant, ‘’qu’il a entendu, qu’un parfum de scandale de gestion de la cantine scolaire commence à se sentir dans les coulisses. ‘’ Moul Firma, d’air sérieux, répondit au vieux : Moi je ne crois pas vraiment à l’histoire de l’horloge, je fais confiance seulement à la vérité et les dénonciations avec preuve ! Vois-tu lui dit : ce document que je porte entre mes mains, et bien il s’agit d’un désistement d’un bien communal au profit d’un particulier bien connu, disant ami intime de l’ancien maire ! Ce maire avait désisté un lot de terrain appartenant à la commune de Mostaganem, d’une superficie de 190 m2 située à la cité Arsa , en date du 09/02/2013, sous le N° 827, et le plus beau , est que le terrain a été octroyé pour la somme maudite de 36 millions de cts  seulement, bien sûr , en appliquant la politique gagnant-gagnant pour le revendre avec son ami en ‘’fifty fifty’’ à quelque 900 millions de cts’’, dénonce Moul Firma , avant d’ajouter : ‘’Et ce n’est pas le premier terrain qui a été vendu de cette façon, la liste est longue, Mais ce qui m’irrite , comment se fait-il que la commune vendait des terrains alors que la gestion du foncier des communes est du ressort de l’agence foncière seulement , le seul organisme habilité à vendre des terrains !’’      


Lire la suite sur Réflexion.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites