Tunisie

L'élection présidentielle s'est bien déroulée



...


Le président de la Mission d'observation électorale de l'Union européenne (MOE UE), Fabio Massimo Castaldo, a déclaré que le second tour de la présidentielle tunisienne s'est, dans l'ensemble, déroulé dans le calme et que les opérations électorales ont été conduites avec efficacité et transparence, rapportent mardi les médias.


M. Castaldo s'exprimait, mardi, à Tunis, au cours d'une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport préliminaire d'évaluation de la présidentielle. Il a affirmé que "la bonne tenue du scrutin conforte la place prépondérante que la Tunisie occupe sur la scène démocratique régionale depuis 2011". Quelque 75 observateurs de la MOE UE ont été déployés dans 401 bureaux de vote. M. Castaldo a indiqué que la mission a évalué positivement les opérations de vote et de dépouillement dans une large majorité des bureaux observés. Il a en outre indiqué que l'unité de monitoring de la MOE UE a relevé 113 "publicités payantes" sur internet en faveur des candidats pendant le silence électoral et ce, en infraction avec la règlementation.


La MOE UE a, dans son rapport, relevé que la campagne électorale a été généralement peu visible avec une relative accélération après la libération du candidat Nabil Karoui à deux jours de la fin de la campagne. Cette mesure judiciaire a facilité la participation de ce dernier aux côtés de Kaïs Saïed au débat télévisé, "un évènement qui a permis aux électeurs tunisiens de mieux connaitre les profils des candidats et leurs projets". La MOE UE a, dans ce sens, appelé au respect du principe de l'égalité des chances, proposant au parlement à parachever l'installation des instances indépendantes, en particulier la Cour constitutionnelle. Elle exhorte les politiques à œuvrer pour relever les défis économiques et sociaux et à se consacrer à la réforme de l'enseignement et à l'emploi des jeunes. Pour sa part, Salam Fayyad, chef de la mission du Centre Carter pour l'observation des élections, a déclaré, mardi, que l'opération électorale en Tunisie a été marquée par une "compétition de haut niveau", en particulier lors du premier tour de la présidentielle. L'organisation et la gestion du processus électoral s'est déroulée d'une manière fluide, a-t-il dit. Toutefois, la détention du candidat Nabil Karoui a eu des incidences sur la période électorale.


Son arrestation "a nui au principe de l'égalité des chances", a-t-il relevé au cours d'une conférence de presse consacrée à l'évaluation préliminaire du processus des élections dans sa globalité. Il a salué les efforts de l'Instance électorale pour garantir le respect de ce principe et permettre, ainsi, à Nabil Karoui de mener sa campagne électorale. Fayyad a, en outre, invité les politiques à poursuivre les efforts pour le parachèvement du processus démocratique. Il s'agit, a-t-il dit, d'œuvrer pour redresser la situation du pays et relever les nombreux défis, notamment économiques. L'universitaire, Kaies Saied, a remporté le deuxième tour de la présidentielle avec 72,71% contre 27,29% pour son rival Nabil Karoui, candidat du parti Qalb Tounes (Au coeur de la Tunisie), selon des résultats préliminaires officiels annoncés lundi par la Haute instance indépendante pour les élections (ISIE).


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites