La Propriété intellectuelle en Algérie

Promouvoir l’innovation comme levier d’attractivité



...

L’Algérie est à la 113e place sur 128 pays en matière d’innovation, selon le rapport de The Global Innovation Index, réalisé par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Envisager l’introduction du concept de l’exclusivité des données et mettre en place un système de protection intellectuelle et en adéquation les textes de la réglementation algérienne avec les conventions et les traités internationaux constitue le nouveau défi auquel doivent faire face les autorités algériennes, vu que l’Algérie est à la 113e place sur 128 pays en matière d’innovation, selon le rapport de The Global Innovation Index, réalisé par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Tels sont les points importants abordés lors d’une rencontre placée sous le thème «Experts Voice Day, enjeux de la propriété intellectuelle et attractivité en Algérie», organisée, hier, par le cercle de l’innovation constitué d’experts, de cabinets spécialisés, d’institutions publiques et opérateurs pharmaceutiques privés et publics. Cette rencontre a pour objectif, ont souligné les organisateurs, d’accompagner l’évolution de la propriété intellectuelle en Algérie pour mieux répondre aux exigences du développement et de l’attractivité économique.

La Pr Djamila Halliche, enseignante et chercheure en charge de la valorisation des résultats de la recherche à la faculté de chimie à l’USTHB, a souligné que «la propriété intellectuelle est un moyen sûr de valorisation des innovations et constitue un outil contre la contrefaçon». D’où l’importance, a-t-elle ajouté, de la mise en place d’un système de protection intellectuelle en adéquation et en accord avec le contexte économique mondial. Pour ce faire, des préalables doivent être établis afin d’offrir un environnement et un écosystème propices pour l’évolution et le renforcement de ce système.

En plus d’être le moteur du développement économique, les droits de la propriété intellectuelle ont un impact fondamental sur la santé et la sécurité du citoyen. En effet, les produits contrefaits, notamment les médicaments, peuvent causer de sérieux problèmes de santé publique.

Par ailleurs, le directeur général de compétitivité industrielle au ministère de l’Industrie, Abdelaziz Guend, a annoncé qu’un comité a été mis en place au ministère de l’Industrie, dans l’objectif d’améliorer le classement de l’Algérie dans l’indice mondial de l’innovation (Global Innovation Index, GII), établi par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). «Ce comité permettra de ramener l’Algérie à un niveau de visibilité meilleure à l’échelle internationale et de valoriser ses efforts en matière de protection de la propriété intellectuelle», a-t-il ajouté.

Il vise également à piloter les actions menées par les différents départements ministériels en matière de propriété intellectuelle, de manière collaborative, afin d’assurer les garanties nécessaires pour l’innovateur-investisseur en Algérie, selon le même responsable. «Lors des travaux du comité, nous avons trouvé que beaucoup de données utilisées par l’OMPI pour évaluer l’Algérie étaient obsolètes. Nous allons donc les actualiser en collaboration avec tous les intervenants et donner aussi les données qui manquent. Cela nous permettra d’améliorer notre classement», a déclaré M. Guend. 


Lire la suite sur El Watan.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites