Oum El Bouaghi

 « Nous ne cautionnons pas les élections »



...

Comme lors des vendredis passés, les adeptes du mouvement « hirak » sont revenus pour crier leur colère contre une nouvelle mascarade électorale. « Dawla madania, machi 3skaria » chantent-ils quand s’est ébranlé le long cortège des manifestants. Ces derniers ont pour habitude de se rassembler sur l’esplanade du jardin du premier Novembre avant de faire le tour des grands boulevards de la ville.

Fatah, un fervent du mouvement hirak nous dit qu’il ne comprend pas pourquoi le pouvoir veut aller à des élections alors que la majorité du peuple dit non. D’autres ne voient aucun changement dans le choix des candidats qui sont tous issus du pouvoir quand Bouteflika était président. « Tous ont été à un moment ou à un autre des soutiens à l’élection de ce dernier durant les quatre mandats précédents », est-il rappelé.

Tout en prenant part à la marche, des manifestants ont la pensée dirigée vers la capitale où le mouvement prend de l’ampleur à mesure qu’approche la campagne électorale .Ce que craignent les citoyens c’est la survenue de dérapages au cours des déplacements des candidats pour animer des meetings par exemple.

« Tout ce que nous souhaitons, espère un manifestant, c’est que le hirak continue à être pacifique. « Djeich, chaâb , khawa , khawa » continuent à chanter en chœur les manifestants, brandissant qui une pancarte avec un slogan, qui l’emblème national, qui un carton représentant des chouhadas.

 

 


Lire la suite sur El Watan.

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites