Les travailleurs réclament le départ du directeur



...

Le marasme est profond dans des structures qui ne peuvent plus répondre aux besoins des malades.

Hier, à partir de 10 heures, des dizaines de travailleurs de la santé ont tenu un sit-in devant la Direction de wilaya (DSP) pour demander purement et simplement le départ de l’actuel responsable. Les griefs qu’on lui reproche sont multiples et ne datent pas d’hier.

C’est en tout état de cause un amoncellement de problèmes auquel fait face le secteur dont le moins qu’on peut dire est mal en point. Un secteur qui n’arrive plus à répondre aux sollicitations des malades de la région. Selon l’un des syndicalistes rencontrés sur les lieux, les travailleurs du secteur exigent le départ du directeur, alléguant que les établissements publics hospitaliers sont dans une situation peu reluisante et n’offrent guère aux malades les soins nécessaires.

Il nous énumère moult problèmes qui minent le secteur. À titre d’exemple, il cite l’hôpital de Meskiana qui ne dispose d’aucun spécialiste. «C’est un établissement qui ne peut assurer la prise en charge des malades, d’où des évacuations quotidiennes vers les autres structures de la wilaya et parfois vers Constantine. Ajoutez à cela qu’au niveau de l’hôpital mère/enfant Boumali d’Aïn Beïda, il n’existe pas de banque de sang ni de pédiatres. Idem pour l’établissement Zerdani qui se dégrade de jour en jour», notera notre interlocuteur.

Par ailleurs l’hôpital Ibn Sina du chef-lieu de wilaya n’assure plus les opérations au prétexte qu’il ne dispose pas d’un réanimateur. Même la table d’opération a été transférée vers l’établissement d’Aïn Beïda.

Tout le monde sait que depuis des années, le secteur souffre d’une multitude de problèmes, dont le manque de spécialistes dans certains hôpitaux, absence de réactifs pour les analyses du sang, pannes répétitives des appareils de radiologie, dont le scanner. Souvent les parturientes sont orientées vers les structures de santé privées.

«Un pauvre débourse tout ce qu’il a pour payer une césarienne subie par son épouse. Les malades qui souffrent d’un cancer doivent prendre leur mal en patience et attendre longtemps une séance de radiothérapie ou chimiothérapie», soutiennent des protestataires.    


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites