MCA

La défense inquiète !



...

10 buts encaissés en 5 matchs

Au début de la saison, si le Mouloudia a pu se positionner sur la première marche du podium, c’est principalement grâce à son arrière-garde qui affichait une solidité à toute épreuve. Mais ce n’est plus le cas depuis la lourde défaite essuyée face à la JSK au stade du 5-Juillet, un soir du 13 novembre. Prenant ce jour-là trois buts en seconde période, on commençait à sentir un effondrement total d’une arrière-garde qui affichait quelques signes d’inquiétude. On croyait mettre cela sur le compte de la fatigue mais cela s’est confirmé à Chlef, 10 jours plus tard, lorsque  la défense algéroise prendra deux autres buts face à un adversaire qui était très fragile à la maison. Faisant confiance au groupe pour balayer tous les maux en l’espace d’un match derby contre le Chabab, cette même défense va commettre deux grosses bourdes pour permettre au leader de sortir indemne de cette virée périlleuse à Bologhine. Le malaise prendra tout son sens avant-hier contre l’USMBA en prenant trois autres buts alors que l’équipe algéroise avait ouvert le score juste avant la pause. 10 buts encaissés lors des cinq derniers matches du championnat, voilà une statistique qui met en lumière l’écroulement de la défense algéroise pourtant composée de joueurs chevronnés comme Hachoud, Allati, Brahimi, Lamara, Chafai, Mebarakou et Azzi.     

L’équipe a concédé 5 penalties depuis le début de la saison
L’autre statistique qui fait froid au dos et qui montre toute la fragilité de cette équipe algéroise, c’est le fait de concéder plusieurs penalties. Avant-hier contre l’USMBA, la faute commise par Walid Allati avait permis à Belhocini de transformer un penalty indiscutable qui était largement évitable. Le 23 novembre dernier contre l’ASO, alors que le score était d’un but partout, l’équipe concèdera encore un penalty dans les ultimes minutes, suite à une faute de main de Mebarakou qui coûtera le match aux Vert et Rouge. Lors du Clasico contre la JSK, le 3 novembre dernier, c’était Farid Chaâl qui provoquera une faute fatale dans la surface de vérité. Résultat des courses, les Canaris doublent la mise pour remporter la partie sur un score large de 3 à 0. Contre le MCO, le 15 septembre dernier, c’était Ayoub Azzi qui a commis l’irréparable dans le temps additionnel. Un penalty sans frais pour le Doyen qui s’imposera face aux Hamraoua au stade Zabana. Faisant un petit résumé de la situation, la défense mouloudéenne avait déjà évité le pire contre la Saoura, à Béchar, en concédant un penalty que Beldjilali avait raté lamentablement en plaçant sa frappe dans les décors. En faisant le total, le Mouloudia a concédé cinq penalties alors que la phase aller n’est pas encore terminée. C’est énorme pour une équipe qui ambitionne de remporter le titre et qui possède les meilleurs défenseurs de Ligue 1 Mobilis. Pour la petite histoire, sur les cinq penalties, aucun n’a été repoussé par les portiers mouloudéens, que ce soit Farid Chaâl ou Athmane Toual face à l’ASO.

La 10e défense du championnat
Lorsqu’on prend dix buts en quatre matches, il y a de quoi faire baisser les statistiques d’une équipe qui reste pourtant à la deuxième place au classement général. De la première place, le MCA possède désormais la 10e défense du championnat avec 14 buts encaissés. A titre comparatif, le CRB possède actuellement la meilleure arrière-garde de la Ligue 1 avec seulement neuf buts encaissés.  

Sakhri veut recruter un jeune défenseur central africain
Constatant le désastre derrière, on sait qu’on ne peut prétendre décrocher le graal avec une arrière-garde aussi instable qui affiche une grosse fragilité sur les balles arrêtées, jadis la force de l’équipe. Cette nouvelle donne est prise en considération par Fouad Sakhri et la commission de recrutement. C’est ce qui explique la volonté d’enrôler un jeune défenseur central africain. D’ailleurs, Fouad Sakhri l’avait déclaré lors de sa dernière intervention au micro d’El Heddaf TV.

Avec la suspension de Chafai, ce sera l’occasion de remettre Merouani dans le bain
Concédant son quatrième carton jaune de la saison, Farouk Chafai sera suspendu pour le prochain match de championnat de son équipe. Ce sera l’occasion de relancer le jeune Mhamed Merouani dans le bain pour essayer de redonner une certaine stabilité à cette défense qui est devenue le maillon faible de la formation algéroise. C’est aussi cela le paradoxe mouloudéen car on se retrouve très vite d’un statut à un autre, avec une rapidité déconcertante.   
 

Allati, le héros malheureux

Débloquant son compteur sur un coup franc limpide juste avant la pause, Walid Allati croyait que cette inspiration allait lui permettre d’inverser la courbe. Mais le latéral droit converti en arrière gauche pour pallier les défections de Brahimi et Lamara allait vivre par la suite un véritable cauchemar. L’ex-joueur du Nasria allait commettre l’irréparable, à quelques minutes de la fin en concédant un penalty alors qu’il n’y avait pas un grand danger dans le camp algérois. Cette erreur, qui changera totalement la donne, a mis Allati dans tous ses états. Le joueur est resté sur le sol, après que l’arbitre ait désigné à juste titre le point de penalty. Le ciel semblait alors s’effondre sur Walid qui était inconsolable, au point de contraindre Casoni à le remplacer pour tenter de revenir à la marque.
Il est le 10e joueur de l’équipe à inscrire un but cette saison en L1
En inscrivant l’unique but de la partie, Walid Allati a la particularité d’être le dixième joueur de l’équipe à avoir mis au moins un but en championnat. Avec l’ex-Husseindéen, il y avait Derrardja, Frioui, Chafai, Hachoud, Bourdim, Brahimi, Bendebka, Benaldjia et Nekkache qui se sont mis en évidence à un moment donné de la saison. Cette force plurielle, c’est l’arbre qui cache la forêt car le Mouloudia ne dispose pas d’un joueur qui émerge offensivement. Le danger peut venir de partout mais lorsqu’on est une équipe à gros budget, on doit posséder des éléments qui ont cette capacité de forcer la décision à n’importe quel moment. Ce n’est pas le cas pour le vieux club algérois qui fait du recrutement de deux attaquants de calibre international durant ce mercato d’hiver une priorité.    
     
Djabou et Rooney ont toujours le compteur à zéro  
Même si la robustesse du Mouloudia réside dans son collectif et dans cette force plurielle avec plusieurs éléments qui marquent des buts, il n’en demeure pas moins qu’il y a des joueurs qui n’ont toujours pas frappé en championnat. Alors que Hichem Nekkache avait mis fin au signe indien contre le CRB, Abdelmoumen Djabou et Rooney attendent toujours de frapper en Ligue 1 Mobilis.

Memouche n’a été que l’ombre de lui-même
Tout comme face au CRB, même si lors du derby, Abdelmoumen Djabou a sauvé les meubles sur une passe subtile qui avait permis à Nekkache d’égaliser dans le temps additionnel, l’ex-mondialiste n’a été que l’ombre de lui-même. Essayant de forcer la décision par des dribbles ou une passe qui pourraient illuminer la partie, Djabou n’a été que l’ombre de lui-même. A l’image de l’équipe, Djabou est actuellement en constante régression, laissant perplexes les Chnaoua. Mais connaissant le talent du joueur, les Chnaoua savent qu’à un moment donné, ils verront le véritable visage du numéro 10 Mouloudéen qui brillait jadis sous le maillot de l’ESS.    
 


Lire la suite sur Le Buteur.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites