Haltérophilie/Championnat d’Afrique et Arabe-2023 

L’Algérie termine avec une moisson de 172 médailles dont 54 or



...

La participation algérienne aux championnats d’Afrique et arabe, toutes catégories, a pris fin mardi au Caire, avec une « bonne moisson » de 172 médailles (54 or, 66 argent et 52 bronze), après cinq journées d’une compétition qui a réuni quelque 193 haltérophiles issus de 27 pays.

La moisson des athlètes algériens est répartie comme suit : 99 médailles dont 25 or et 38 argent glanées au championnat arabe (cadets, juniors et seniors), et 73 breloques dont 29 or et 28 argent, obtenues au championnat d’Afrique (cadets et juniors). “Notre participation aux joutes égyptiennes était un premier départ pour le rajeunissement de nos effectifs.

Les athlètes sélectionnés pour ce rendez-vous étaient en hibernation. La Direction technique nationale de la fédération les a récupérés, pour les lancer dans le bain afin de les suivre, évaluer et porter une analyse sur leurs potentiels réels “, a indiqué le nouveau directeur technique national (DTN), Mohamed Bouabèche.

Le responsable technique a qualifié les résultats obtenus d'”excellents”, pour des jeunes talents, depuis longtemps “marginalisés” et qui méritaient une chance leur permettant de confirmer leurs bonnes dispositions. Ils possèdent un potentiel intéressant qui peut donner beaucoup de satisfaction à l’haltérophilie algérien”, a expliqué le DTN.

Lors des compétitions de la 4e et avant-dernière journée, certains athlètes ont réussi à sortir du lot, à l’instar des cadets Douaa Bouabdellah (71kg) et Mohamed Islam Touiri (55kg) ou encore la cadette Yahia Mamoun Amina (+81kg) qui a obtenu 15 médailles : 3 or/Afrique et 2 or, une en argent au niveau arabe chez les cadets, 3 argent au niveau arabe et autant en Afrique chez les juniors, et trois médailles d’argent en seniors du championnat d’Afrique.

“Ce sont des athlètes prometteurs à condition de les prendre convenablement en charge. Il y a aussi d’autres athlètes dans chaque catégorie et sexe qui sont pleins de détermination et de volonté pour aller au-delà de leur potentiel. Néanmoins, ces jeunes haltérophiles doivent bénéficier d’un programme ficelé dans les moindres détails, à long terme surtout, en les mettant dans les meilleures conditions de travail”, a indiqué Mohamed Bouabèche.

En attendant le déroulement des dernières épreuves dont les catégories ne concernent pas les Algériens et qui définiront le classement final par équipes des Championnats d’Afrique et arabe, les entraineurs algériens qui ont encadré les 27 athlètes dont 11 filles ayant pris part aux compétitions, peuvent se féliciter des résultats obtenus, avant d’élaborer un bilan plus détaillé des joutes, et tracer le plan d’action en prévision des prochaines échéances pour les athlètes de ces catégories d’âge et de classe.

 


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites