Algérie- Mauritanie (CAN 2023)

Rester ou partir



...

Après deux matchs nuls face en phase de groupes, les « Verts » n’ont plus droit à l’erreur en cette CAN 2023 en Côte d’Ivoire. Les protégés de Belmadi sont dos au mur mais leur destin est entre leurs mains: Vaincre et poursuivre l’aventure ou plier bagage.

Les « Fennecs » seront face à leur destin mardi 23 janvier, c’est pourquoi ils devront éviter les calculs étroits et prendre leurs responsabilités entières dans un match crucial qui décidera de leur sort en abordant cette 3e sortie plus que capitale.

Face aux « Mourabitounes » mauritaniens, le onze de Belmadi est nettement favori mais . . . sur le papier seulement. Mandrea & Co devront donc rester vigilants face à une équipe entreprenante et qui, malgré ses deux défaites, a bien joué son jeu et posé bien des tracas à ses deux précédents adversaires.

Coach Belmadi aura, c’est sûr, du pain sur la planche et devra lui aussi assumer ses responsabilités pour concocter le meilleur XI titulaire pour ce sérieux défi et rectifier le tir en revoyant son plan de bataille. Avec un Riyad Mahrez totalement out et un Belaïli créatif techniquement mais toujours très juste physiquement, Ounas et Amoura, qui ont apporté de la vivacité et du beau jeu aux couloirs de l’attaque algérienne face au Burkina Faso, devraient intégrer le trio offensif à côté du meilleur buteur actuel de la CAN, le revenant Baghdad Bounedjah pour déstabiliser et prendre de vitesse une défense mauritanienne qui laisse beaucoup d’espaces.

En défense, la suspension de Ramy Bensebaïni posera aussi problème certes mais il a des défenseurs disponibles et de qualité pour remplacer le relanceur du Borussia Dortmund. On pense à Zinedine Belaïd, le capitaine de l’USM Alger, leader et récemment deux fois sacré champion d’Afrique avec son club (CAF CC & SuperCoupe) et un des meilleurs stoppeurs de Ligue 1 Mobilis qui s’impose en candidat parfait de par sa solidité, sa technicité et son expérience africaine.

Quoi qu’il en soit, les joueurs devront rester solidaire tout en retenant les erreurs des deux derniers semi-échecs qui ont failli coûter très cher à l’E.N et remis en cause ses chances de qualification au tour à élimination directe.

Ils devront démontrer une concentration accrue, surtout autour du dernier rempart défensif, Mandréa, et s’éviter ces erreurs persistantes qui les placent fréquemment en situation délicate, comme on l’a vu lors du face-à-face avec l’Angola ou contre le Burkina Faso.

Belmadi a admis que, durant les dernières sorties et malgré les occasions, l’attaque algérienne n’a pas réussi à concrétiser, mettant en lumière un manque de précision et d’efficacité. En abordant par exemple la seconde période de la rencontre contre les Etalons, il a relevé un début difficile, marqué par une période de 15-20 minutes de temps faible.

C’est à ce moment que le Burkina Faso a retrouvé de l’élan et l’envie de marquer, une opportunité que l’équipe a laissée passer. Pour sa part, le sélectionneur de la sélection mauritanienne, Amir Abdou, n’a pas froid aux yeux et avertit même son collègue algérien : « Dites à Djamel Belmadi de se préparer, on n’est pas là pour donner des points, on va tout faire pour éliminer l’Algérie », ce qui a le mérite d’être clair et pas de cadeaux donc à espérer.

Quant à lui, le champion d’Afrique 2019, rassure qu’il donnera sa réponse sur le rectangle vert et insistera particulièrement sur l’importance d’être « impitoyable lors des moments forts et solide lors des moments faibles », soulignant néanmoins un déficit de solidité nécessitant un travail de l’équipe.

Le driver national et son staff technique devront donc rapidement remédier à ces lacunes persistantes et rechercher la formule adéquate pour remotiver les joueurs en prévision de cette rencontre cruciale et déterminante, s’ils veulent maintenir l’espoir d’une troisième consécration. Pour rappel, l’Algérie a diverses possibilités de classement dans la compétition. Pour viser la première place, elle doit remporter son match de deux buts et plus, contre la Mauritanie et espérer un match nul entre l’Angola et le Burkina Faso, ou surpasser la Mauritanie d’au moins deux buts en cas de score de 1-1 entre l’Angola et le Burkina Faso.

Une deuxième option est de se positionner en deuxième place en battant la Mauritanie et en espérant une victoire de l’Angola ou du Burkina Faso. Enfin, la troisième option conduit à une place de troisième, exigeant également une victoire contre la Mauritanie et dépendant des résultats des autres groupes en cas de match nul.

Il convient de rappeler également que la poule « D » est actuellement menée, à la différence de but, par l’Angola avec 4 points, suivi du Burkina Faso également à 4 points, l’Algérie pointant en troisième place avec 2 points, alors que la Mauritanie, quatrième, ferme la marche avec zéro point.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites