Un bidonville rasé après l’évacuation de 162 familles à Constantine



...

« Je ne sais comment exprimer la joie et le bonheur que je ressens. Nous avons gardé espoir et avons attendu des années ce jour. Dieu merci, enfin je vais vivre avec mes enfants dans un logement décent », a lancé, agitée, une sexagénaire, mère de quatre enfants, qui s’activait avec sa progéniture à charger leurs meubles et affaires dans un fourgon pour enfin abandonner leur cabane de fortune où ils vivaient depuis une vingtaine d’années.

En effet, à la veille du mois sacré de Ramadan, une nouvelle opération de relogement a touché les 162 familles d’un des derniers bidonvilles ceinturant la ville de Constantine. Le site, situé à la lisière entre la commune d’El-Khroub et le chef-lieu de wilaya, à la cité dite Ben-Ali à Sissaoui, a été complètement vidé de ses occupants relogés le jour même dans des appartements sociaux flambant neufs à l’unité de voisinage 18 à la ville nouvelle Ali Mendjli.

Sitôt évacué, une vaste opération de démolition des taudis a été entamée pour libérer l’assiette foncière qui s’étale sur deux hectares. Selon des sources dignes de foi, une extension d’un Collège d’enseignement moyen (CEM) serait programmée. L’opération s’est déroulée dans le calme en présence du chef de cabinet du wali et du chef de daïra d’El-Khroub.

Relogement des habitants du bidonville

D’importants moyens humains et matériels ont été mobilisés par les autorités locales, et plusieurs entreprises et organismes publics ont été mis à contribution pour mener à bien l’opération, dont la Proprec, Edevco, Propco, des unités techniques de la direction des travaux publics, la protection civile et les services de sécurité.

Le site a été investi par des dizaines de familles au début des années 2000, sur un terrain appartenant aux collectivités locales. Bien que l’opération d’évacuation soit sur les tablettes des responsables locaux, elle a finalement été avancée après les dernières intempéries ayant touché la région de Constantine, à l’instar de plusieurs autres wilayas de l’Est.

A noter qu’une opération similaire a touché à la mi-février de l’année en cours 164 familles dans la commune d’El Khroub. Deux parcelles de terrain avaient été rasées sitôt libérées de leurs indus occupants. Des projets d’utilité publique seront érigés à la place, avait précisé un cadre de la daïra d’El-Khroub au jeune indépendant.

Les autorités locales se sont fixé fin juin de l’année en cours pour mener à son terme cette opération d’envergure. Un total de 800 familles des communes de Constantine et El-Khroub seront relogées avant la date butoir, avait annoncé le wali de Constantine dans une récente intervention radiophonique diffusée par la station locale.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.Cet article vous-a-t-il été utile ?Cet article vous-a-t-il été utile ? *Cet article vous-a-t-il été utile? Oui Non Notez *Rate 1 out of 5Rate 2 out of 5Rate 3 out of 5Rate 4 out of 5Rate 5 out of 5Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?L’information manque de précisionL’information est incomplèteL’information contient des erreurs (fautes, liens cassés,…)Autre suggestion:Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article. Envoyer


Lire la suite sur Le jeune indépendant.