Attaf invite Cameron à une visite en Algérie



...

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf a reçu, lundi, un appel téléphonique de son homologue britannique, Lord David Cameron, dans le cadre des concertations régulières entre l’Algérie et le Royaume uni sur les relations bilatérales et les questions internationales d’intérêt commun, notamment la situation humanitaire à Ghaza, indique un communiqué du ministère.

Les deux parties « ont salué le niveau de dialogue et de concertation politique entre les deux pays, notamment la coordination entre leurs missions permanentes au Conseil de sécurité sur la situation en Palestine et convenu de poursuivre les efforts pour parvenir à un cessez le feu immédiat et une prise en charge de la situation humanitaire à Ghaza en assurant l’acheminement des aides à ses populations », lit-on dans le communiqué.

Les deux ministres ont également « abordé les démarches pour l’adhésion de la Palestine à l’ONU en tant qu’action concrète dans le processus de consécration de la solution à deux Etats conformément aux résolutions onusiennes pertinentes ».

M. Attaf a renouvelé l’invitation à son homologue britannique pour effectuer une visite officielle en Algérie afin d’approfondir les concertations et d’élargir les domaines de coopération et de partenariat bilatérales entre les deux pays », conclut le communiqué.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.Cet article vous-a-t-il été utile ?Cet article vous-a-t-il été utile ? *Cet article vous-a-t-il été utile? Oui Non Notez *Rate 1 out of 5Rate 2 out of 5Rate 3 out of 5Rate 4 out of 5Rate 5 out of 5Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?L’information manque de précisionL’information est incomplèteL’information contient des erreurs (fautes, liens cassés,…)Autre suggestion:Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article. Envoyer


Lire la suite sur Le jeune indépendant.